Les Français ont utilisé le Livret A pour payer leurs impôts en octobre

Le 22.11.2016 par LES ECHOS

logo les échos

envoyer un email envoyer un email

Les épargnants ont retiré 1,02 milliard d'euros de plus qu'ils n'en ont déposé au mois d'octobre.

Première déconvenue pour le Livret A après avoir aux yeux des Français pendant sept mois. En effet, les détenteurs d'un Livret A ont réalisé davantage de retraits que de dépôts en octobre, à hauteur de 1,02 milliard d'euros, selon les chiffres publiés mardi par la Caisse des dépôts.

Rien de dramatique cependant. Le mois d'octobre est traditionnellement mauvais pour ce produit d'épargne. La hausse des retraits s'explique notamment par le paiement des impôts. Pour autant, le Livret A affiche une nette reprise par rapport à l'an passé. Sur les dix premiers mois de l'année, la collecte atteint un total de 1,23 milliard d'euros contre une décollecte de 8,50 milliards d'euros sur la même période en 2015.

Ce produit d'épargne, créé en 1818, va prochainement évoluer, la formule de calcul de son taux afin de mieux s'adapter aux écarts trop importants entre prix à la consommation et taux monétaires. Actuellement fixé à un plus bas historique de 0,75%, le taux actuel sera maintenu jusqu'à l'été 2017. Chaque année, la révision de cette rémunération intervient le 1er février et le 1er août.

La nouvelle formule s'appliquera en deux temps. D'abord, elle restera la même, mais l'inflation et les taux monétaires seront lissés sur six mois, afin de réduire la volatilité, et le résultat sera toujours augmenté d'un quart de point. Mais, en cas d'écart trop important entre l'évolution des prix à la consommation et les taux monétaires, le taux du Livret A sera fixé au niveau de l'inflation.

Autre produit d'épargne plébiscité par les Français, le Livret de développement durable (LDD), dont le taux est similaire au Livret A, a enregistré une décollecte de 530 millions d'euros en octobre et de 1,09 milliard d'euros sur les dix premiers mois de l'année. Au total, 357,4 milliards d'euros étaient déposés fin octobre 2016 sur ces deux produits de placements défiscalisés dont les encours permettent notamment de financer le logement social en France.

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×