Alcool au volant, optez pour le risque zéro

Le 19.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En 2016, l'alcool était présent dans 29% des accidents mortels en France. Le danger est connu mais les comportements à risques persistent. Professionnels de santé, voici ce qu'il faut savoir à l'aube des fêtes de fin d'année.

Une prise de conscience nécessaire

Depuis plusieurs années, la Sécurité Routière a largement axé sa communication sur les dangers de l'alcool au volant au travers de campagnes chocs. Toutefois, les attitudes peinent à évoluer (voir l’infographie ci-dessous). Des rappels s'imposent donc avant une période de décembre particulièrement sensible où 50% des Français seront directement concernés par la question de l’alcool lié à la conduite à l'occasion des réveillons.

Le code de la route a instauré la limite autorisée pour conduire à 0,5 gramme d'alcool par litre de sang. Si vous dépassez cette frontière, voici ce que vous encourez :

  • de 0,5 g à 0,8 g : un risque d'accident multiplié entre 2 et 10, une amende forfaitaire de 4e classe d'un montant maximum de 750 euros, un retrait de 6 points sur le permis de conduire, une éventuelle suspension de permis pouvant atteindre 3 ans.
  • + de 0,8 g : le risque d'accident est multiplié par 32 avec un taux de 1,5 g ! 6 points sont automatiquement retirés sur le permis et le véhicule est immobilisé. Qualifié de délit, ce comportement est suivi d'une procédure judiciaire qui peut déboucher sur une annulation de permis de 3 ans, une amende de 4 500 euros et une peine d'emprisonnement de 2 ans.

Précisons que si vous êtes détenteur d'un permis probatoire, depuis juillet 2015, la limite a été abaissée à 0,2 g / litre de sang, soit une tolérance zéro ! En cas d'infraction lors de la première année, vous perdrez votre permis et serez obligé de repasser le code et la conduite.

Affûtez votre esprit responsable !

Si vous n'avez pas trouvé d'alternative (transports en commun, taxi, capitaine de soirée, repos sur place etc.) et que vous avez cependant décidé de consommer de l'alcool tout en ayant à reprendre votre véhicule par la suite, assurez-vous de bien connaître les limites de votre corps qui diffèrent selon votre poids ou votre sexe.

En cas de doute, il n'est jamais superflu de vous auto contrôler à l'aide d'un éthylotest avant de redémarrer (si sa possession est mentionnée comme obligatoire dans le Code de la route, vous ne serez pas néanmoins pas sanctionné au cas contraire). Pour bien choisir votre éthylotest, veillez à ce qu'il soit bien homologué (norme NF X20-702 pour les éthylotests chimiques, norme NF X20-704 pour les éthylotests électroniques), qu'il ne soit pas périmé (validité de 2 ans pour un éthylotest chimique) et essayez d'opter pour un bon rapport qualité/prix (1 à 2 euros pour un chimique, entre 100 et 200 euros pour un électronique). Sachez que si vous optez pour ce dernier modèle, vous devrez changer d’embout à chaque usage en plus d’effectuer un contrôle et un réétalonnage une fois par an ou toutes les 300 utilisations.

Pour vérifier que vous avez bien assimilé toutes ces informations, faites le test sur le site de l’association Prévention Routière. Alors, reçu 5/5 ?

 

Faites de votre smartphone un allié !

Les nouvelles technologies peuvent également vous être d'une aide précieuse. En septembre, la société Alcopass a ainsi lancé sur le marché le premier éthylotest connecté homologué, relié à votre smartphone via bluetooth).

Diverses applications téléchargeables vous fourniront des indications intéressantes, à l'image de Atest 2.0 ou de Alcoo-sim, disponible sur Android et App Store. Ces outils, au-delà de leur rôle de journal de bord de votre consommation, ont une valeur pédagogique et doivent vous inciter à l'auto-régulation et au partage des bonnes pratiques.

Des solutions très complètes et simples d'utilisation sont en outre développées actuellement. Retenons Good Angel qui dépasse le côté préventif en offrant la prise en charge en temps réel de tout conducteur en France 7j/7, 24h/24, si son taux d'alcoolémie dépasse la limite autorisée.

Munis de tous ces conseils, vous pouvez désormais aborder la dernière ligne droite de 2017 sereinement et profitez - mais de manière responsable ! - des fêtes de fin d'année.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Nos produits
Assurance auto

Une assurance auto en ligne conçue pour les professionnels de santé, afin de rester mobile en toutes circonstances.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×