Analyse financière de la semaine

Publié le 18.11.2015
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email
Analyse financière de la semaine

Semaine du 7 au 13 novembre. Toutes nos pensées vont à celles et ceux qui ont été touchés par les événements tragiques du vendredi 13 novembre – Le département financier.

Cette semaine la prudence a dominé sur les marchés financiers, dans l’attente des changements de politiques monétaires anticipés pour décembre. La rechute du prix des matières premières, pétrole en tête, a aussi pesé sur les indices. 

Marchés financiers

En zone euro, quelques tensions politiques ont resurgi. Elles devraient a priori se cantonner au niveau national mais méritent néanmoins d’être surveillées. Au Portugal, le gouvernement issu de la coalition des partis du centre et de la droite n’a pas obtenu le soutien du parlement où la gauche est majoritaire. Le président de la République fait désormais face à deux choix : désigner un premier ministre socialiste qui aura besoin de l’appui de l’extrême gauche pour gouverner ou convoquer de nouvelles élections qui, selon la constitution, ne pourront pas avoir lieu avant le mois de juin. En Grèce, les négociations entre Athènes et ses créanciers européens ont trouvé un point d’achoppement qui a retardé le versement d’une tranche d’aide de deux milliards d’euros. Néanmoins, le pays étant une des portes d’entrée des migrants en Europe, l’intérêt de l’ensemble des parties est de trouver un consensus rapidement. En Espagne, les indépendantistes catalans continuent de mettre la pression sur le gouvernement fédéral. L’assemblée régionale a ainsi voté une déclaration unilatérale d’indépendance. Les tensions devraient perdurer dans le pays jusqu’aux élections générales du 20 décembre après lesquelles un compromis octroyant à la Catalogne une plus grande autonomie devrait mettre fin aux velléités des indépendantistes.

Selon les dernières publications, la reprise a légèrement décéléré en zone euro au troisième trimestre avec un PIB en progression de 0,3% contre 0,4% au trimestre précédent. La consommation privée reste le principal moteur de la croissance alors que la balance commerciale a été pénalisée par de moindres exportations. Bonne nouvelle pour la France dont la croissance a atteint 0,3% après avoir stagné au deuxième trimestre. En Allemagne, la croissance se maintient à 0,3%.

Aux Etats-Unis, la progression des ventes au détail en octobre s’est limitée à 0,1% au lieu de 0,3% attendu. Cependant cette déception n’est pas de nature à remettre en question les anticipations de resserrement des taux directeurs américains en décembre.

Les chiffres en provenance de Chine ont été mitigés. La production industrielle a progressé de 5,6% en octobre, marquant une décélération pour le deuxième mois consécutif. L’inflation s’est également inscrite une nouvelle fois en recul ce qui constitue un signal négatif quant à la demande. En revanche, les ventes au détail sont ressorties légèrement supérieures aux attentes, en hausse de 11% en octobre.  

Valeurs 

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en baisse de 3,54% à 4 807,95 points. Depuis le début de l’année, l’indice affiche une progression de 12,53%.

Dans le sillage de l’introduction en bourse de sa filiale Amundi, Crédit Agricole gagne 1,73%. C’est la seule valeur à finir la semaine dans le vert. Alstom qui a remporté un contrat de plus de 3 milliards d’euros en Inde termine inchangé. L’Oréal limite son recul à 0,66% grâce aux recommandations favorables d’un analyste. En bas du palmarès hebdomadaire, ArcelorMittal est pénalisé par la baisse du prix de l’acier et se replie de de 9,40%. Vivendi est sanctionné après une publication jugée décevante ; le titre cède 8,51%. Sanofi continue de faire les frais d’un plan stratégique qui reçoit un mauvais accueil et perd 7,17%.

Marché des changes 

Sur le marché des changes, le billet vert est en légère baisse face à l’euro et se négocie à 1,0773 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est revenu autour de 0,87%. 

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Arcelor : moral d'acier

Semaine du 3 au 9 octobre. Cette semaine, les marchés financiers se sont offert un solide rebond grâce à la perspective d’un report de la hausse des taux américains et à la remontée du prix des matières premières.

En savoir plus

Le spectre des 5000

Semaine du 31 octobre au 6 novembre. Les marchés financiers ont terminé la semaine en hausse soutenus par les changements de politique monétaire anticipés en Europe et aux Etats-Unis. Dans ces deux zones, les statistiques rassurent, confirmant que la reprise résiste plutôt bien au ralentissement mondial.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×