Arcelor : moral d'acier

Le 14.10.2015
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 3 au 9 octobre. Cette semaine, les marchés financiers se sont offert un solide rebond grâce à la perspective d’un report de la hausse des taux américains et à la remontée du prix des matières premières.

Marchés financiers

Se fondant sur les mauvais chiffres de l’emploi publiés aux États-Unis la semaine précédente, les investisseurs ont massivement estimé qu’une hausse des taux en fin d’année était peu probable. Ils ont donc réalisé des arbitrages en conséquence, se dégageant des obligations et des actions défensives pour revenir sur des actifs plus risqués. La publication des minutes du FOMC a soutenu la tendance. Une partie des membres juge en effet nécessaire d’évaluer plus précisément l’impact du ralentissement des pays émergents avant de procéder à un changement de politique monétaire.

La hausse des marchés a été favorisée par la remontée du prix du pétrole et des métaux consécutive à une série de nouvelles: dépréciation du dollar, tendance baissière de la production américaine, regain d’incertitudes au Moyen-Orient avec la multiplication des frappes en Syrie… L’annonce en fin de semaine d’une augmentation des stocks de pétrole brut aux États-Unis a mis fin au mouvement.

Comme attendu, le FMI a de nouveau révisé en baisse ses perspectives de croissance mondiale. Il anticipe désormais une hausse du PIB de 3,1% cette année et 3,6% en 2016, inférieures de 0,2 point aux prévisions de juin. L’institution justifie ces modifications par trois principaux éléments : la chute des cours des matières premières, la remontée imminente des taux américains et le ralentissement économique en Chine et dans les pays émergents, Brésil et Russie notamment.

En zone euro, les publications ont été plutôt décevantes. En septembre, l’accroissement de l’activité s’est révélé moindre que prévu, l’Allemagne et l’Italie faisant moins bien qu’annoncé. Outre Rhin, les statistiques du mois d’août ont d’ailleurs réservé de mauvaises surprises : nouvelle baisse des commandes industrielles, recul surprise de la production industrielle et net repli des exportations.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en baisse de 0,49% à 4 458,88 points. Depuis le début de l’année, l’indice affiche une progression de 4,36%.

Valeo, en hausse de 5,64%, enregistre la meilleure performance hebdomadaire grâce un flux de nouvelles positives pour le secteur : la réduction de la fiscalité sur les petites cylindrées en Chine et les bons chiffres de ventes de voitures aux États-Unis et en France. Technip s’adjuge 4,47% après avoir remporté deux contrats auprès de Shell et Eni pour des infrastructures sous-marines. En bas du palmarès, Orange cède 6,69%. ArcelorMittal recule à nouveau de 5,18%. Engie (ex GDF Suez) perd 3,77% après avoir émis un avertissement sur son résultat récurrent 2015.

Marché des changes

Sur le marché des changes, la perspective d’une Fed toujours accommodante pèse sur le billet vert qui termine en baisse face à la monnaie unique à 1,1358 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’État français à 10 ans revient à 0,99%.

Les analyses précédentes

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×