Chine ! Chine ! Les marchés trinquent !

Publié le 20.01.2016
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 9 au 15 janvier 2016. Le pessimisme semble s’être emparé des marchés financiers en ce début d’année.

Les inquiétudes des investisseurs au sujet de la Chine se sont étendues aux Etats-Unis où la croissance du quatrième trimestre pourrait s’avérer décevante, et à l’Europe où, malgré l’action de la BCE, les perspectives d’inflation ne remontent pas. Le prix du pétrole continue de s’enfoncer à moins de 30 dollars le baril, alimentant les interrogations sur la croissance mondiale.

Marchés financiers

En Chine, les publications de la semaine ont été cette fois-ci meilleures qu’attendues. Les exportations ont reculé de 1,4% en décembre, dans des proportions bien moindres que le mois précédent (-6,8%). Cela pourrait influer sur la tendance de la banque centrale chinoise à laisser se dévaluer sa monnaie. Les importations se sont repliées de 7,6% au lieu des -11% prévus ce qui indique que la demande intérieure est plus forte qu’anticipée. Malgré ces chiffres encourageants, l’ampleur du ralentissement chinois et surtout les mesures que pourraient prendre les autorités pour y remédier restent sources d’incertitudes.

Aux Etats-Unis, le "Beige Book" de la Fed souligne le manque de dynamisme actuel de l’industrie par rapport aux secteurs des services et de la construction qui restent robustes. Point positif, l’amélioration se poursuit sur le marché du travail. En revanche, les anticipations d’inflation sont toujours décevantes et pourraient repousser au-delà du premier trimestre toute nouvelle remontée des taux directeurs. Les statistiques publiées cette semaine confirment la mauvaise tenue de l’industrie. En décembre, la production du secteur s’est inscrite en baisse pour le troisième mois consécutif. Les ventes au détail se sont également avérées décevantes en fin d’année ce qui pourrait être le signe d’une moindre vigueur de la consommation.

En zone euro, la production industrielle a également été inférieure aux prévisions en novembre avec un recul de 0,7% contre une progression de 0,8% le mois précédent.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en baisse de 2,85% à 4 210,16 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche déjà une performance négative de 9,21%.

LVMH termine la semaine en hausse de 1,51% après une recommandation positive de la part d’analystes. Le titre est également soutenu par la hausse des ventes au troisième trimestre annoncée par son concurrent Burberry. Le groupe français publiera ses résultats annuels le 2 février. Vinci et Total résistent au repli des marchés grâce à des commentaires positifs de brokers. Du coté des valeurs en baisse, Renault chute de 10,31% sur des rumeurs de fraudes aux émissions polluantes déclenchées par des perquisitions dans plusieurs sites du groupe. ArcelorMittal poursuit sa dégringolade et cède 9,73% sur la semaine. LafargeHolcim souffre également des inquiétudes sur la croissance et recule de 9,09%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine inchangé face à la monnaie unique et s’échange à 1,0916 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est stable à 0,87%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Les marchés rient jaune

Semaine du 2 au 8 janvier 2016. La semaine dernière, les marchés financiers ont enregistré leur pire début d’année depuis quinze ans.

En savoir plus

2015 : bonne année !

Semaine du 26 décembre 2015 au 1er janvier 2016. Le CAC 40 termine l’année 2015 en hausse de 8,52% grâce à l’attitude toujours plus accommodante de la banque centrale européenne.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×