Des marchés sportifs

Le 17.08.2016
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 6 au 12 août 2016. Cette semaine, les marchés financiers ont évolué en dents de scie dans une actualité très calme.

Marchés financiers

Outre Rhin, le PIB pour le deuxième trimestre est estimé à 0,4%. Après le 0,7% de croissance du premier trimestre, l’économie allemande a certes ralenti, mais moins que prévu grâce notamment à la bonne contribution du commerce extérieur. En rythme annuel, le PIB du pays est en hausse de 1,8%. En comparaison, l’économie française a stagné au dernier trimestre, et celle de la zone euro a maintenu une croissance de 0,3%.

Aux Etats-Unis, après le bon rapport sur l’emploi publié la semaine précédente, les statistiques ont été plus mitigées. Les ventes au détail, reflet de la consommation, sont ressorties stables en juillet alors qu’elles étaient attendues en hausse de 0,4%. Sur la même période, les prix à la production ont reculé de 0,4% après une hausse de 0,5% en juin, ce qui suggère que l’inflation peine à décoller.

En Chine, la série de données relatives au mois de juillet a été décevante. La balance commerciale s’est améliorée au prix d’un amoindrissement des échanges. En effet, la baisse des exportations a été moins importante que celle des importations qui ont reculé de 12,5%, notamment dans le secteur des matières premières. La production industrielle a été inférieure aux prévisions, enregistrant une moindre croissance de 6%. Les ventes au détail n’ont pas confirmé le rebond enregistré le mois dernier. Elles ressortent en hausse de 10,2% contre 10,6% en juin.

Enfin, la volatilité du prix du baril de pétrole continue de perturber les marchés financiers. Orienté à la baisse en milieu de semaine, il est ensuite reparti à la hausse, soutenu par de nouveaux espoirs de limitation de la production. Plusieurs pays producteurs ont en effet convenu de se réunir en septembre pour discuter de la situation du marché. 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en hausse de 2,03%, à 4 500,19 points. L’indice parisien retrouve ainsi les niveaux affichés avant le referendum britannique sur le Brexit mais reste en baisse de 2,95% depuis le début de l’année.

Les résultats jugés satisfaisants de LafargeHolcim continuent de bénéficier à la valeur qui s’adjuge 6,61%. Les télécoms progressent bien, à l’image de Bouygues qui monte de 5,65% et de Nokia qui performe de 4,20%. Axa, dont les résultats semestriels avaient été jugés décevants en première lecture, rebondit déjà de +4,96%. Du côté des valeurs en baisse, ArcelorMittal souffre après les publications de résultats de ses concurrents Thyssenkrup et Salzgitter. Le recul des ventes au détail en Chine a appuyé la baisse du titre qui lâche 3,22%. Renault cède 1,44%. Sanofi perd 1,14%, pénalisé par une polémique autour du médicament anti-épileptique Dépakine. 

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert est en baisse face à la monnaie unique et clôture la semaine à 1,1162 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est retombé à 0,11%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 10.08.2016

La Banque d'Angleterre dope le marché

Semaine du 30 juillet au 5 août 2016. Après un début de semaine compliqué lié au résultat des stress tests bancaires, les marchés financiers se sont repris, soutenus par les décisions...

Le 04.08.2016

Les marchés Roucool !

Semaine du 23 au 29 juillet 2016. Les marchés sont restés encore calmes cette semaine. Les publications des résultats trimestriels des entreprises ainsi que la réunion de la Fed ont...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×