Doha à l’index !

Publié le 27.04.2016
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 16 au 22 avril 2016. Les marchés actions ont continué de progresser cette semaine, restant corrélés au prix du pétrole qui a résisté à l’échec de la discussion de Doha. Certains marchés sont revenus en territoire positif depuis le début d’année, comme le S&P 500 (+2,33%), ou les marchés émergents (+6,89%).

Marchés financiers

Comme attendu par le marché, la conférence de la BCE a permis de préciser les modalités de son programme, prononcé en mars. Aucun changement n’a été annoncé lors de la réunion, la banque centrale a maintenu son principal taux directeur (le repo) à 0%, le taux de dépôt et le taux de prêt marginal ont été inchangés, respectivement à -0,4% et 0,25%. Mario Draghi a d’ailleurs rappelé que les taux d’intérêt devraient rester bas pendant une période prolongée. S’agissant du programme de rachat de dettes d’entreprises, les premières opérations concerneront les entreprises non bancaires, notées Investment Grade, sur le marché primaire, et seront lancées début juin.

Les publications économiques de la zone euro sont restées bien orientées. La dette publique et le déficit de la zone euro se sont établis respectivement à 90,7% du PIB en 2015 (contre 92% en 2014), affichant ainsi sa première diminution annuelle depuis la crise, et 2,1% du PIB (contre 2,6% en 2014). L’essentiel de cette réduction a été le fait de l’Allemagne. Cependant, les disparités entre pays membres montrent que le soutien de la BCE est encore nécessaire. L’indice PMI composite est resté stable en avril, à 53 points : l’amélioration du PMI dans les services a été annulée par le ralentissement de l’activité manufacturière.

Les chiffres américains de l’immobilier montrent des premiers signes d’essoufflement. Les mises en chantier ainsi que les permis de construire ont fortement baissé en mars (respectivement -8,8% et -7,7%, en dessous des attentes à 1,1% et 2%). Ces chiffres moins bons confirment la faiblesse attendue du PIB au premier trimestre 2016, mais ne suffisent cependant pas à remettre en cause le rebond du secteur de la construction qui reste un moteur pour la reprise économique. Le marché du travail quant à lui, confirme sa robustesse, même si une décélération est probable durant la seconde partie de l’année.

Malgré l’issue décevante de Doha, les cours pétroliers ont continué à se redresser affichant une hausse de 6,23% pour le WTI et de 5,13% pour le Brent sur la semaine. Il apparait donc que les producteurs de pétrole ne peuvent s’entendre sur un simple gel, ce qui montre l’influence déclinante de l’OPEP. Cependant, les cours du pétrole n’ayant peu bougé, un ajustement réel est tout de même en œuvre sur le marché. 

Valeurs

Vendredi soir, le CAC 40 clôturait en hausse de 1,50% proche des 4 580 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien reste en baisse de 1,02%.

Le titre Accor enregistre la plus forte hausse (6,50%) sur la semaine, faisant suite à la publication de ses résultats, avec un Chiffre d’Affaires organique meilleur qu’attendu. Les annonces des résultats profitent également à Schneider Electric et Essilor International qui affichent une hausse respective de 6,41% et 6,30%. Du côté des valeurs en baisse, le secteur du luxe reste sous pression après les résultats trimestriels décevant de Kering et LVMH qui cèdent -2,88% et -1,64%. Le secteur de la construction recule sur la semaine où les valeurs LafargeHolcim, Bouygues et Vinci affichent une baisse respective de -3,14%, -2,59% et -1,57%. 

Marché des changes 

Sur le marché des changes, la parité Euro Dollar est en baisse de 0,80% et s’est établie vendredi à 1,1222. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt français à 10 ans s’affiche en hausse à 0,57%. 

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le marché Doha réagir !

Semaine du 9 au 15 avril 2016. Les marchés actions ont affiché une belle progression cette semaine, mais attendaient peut-être trop de la réunion de Doha, qui s’est soldée par un échec.

En savoir plus

Les marchés en marche

Semaine du 02 au 08 avril 2016. Les marchés actions sont restés hésitants cette semaine, oscillant entre les minutes de la Fed qui confirment la tendance accommodante du dernier FOMC, des craintes toujours présentes de ralentissement économique et des publications macroéconomiques satisfaisantes en zone euro et aux Etats-Unis.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×