Episode 1 : Le retour de la FED

Le 15.12.2015
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 5 au 11 décembre. Cette semaine, les marchés financiers ont poursuivi leur mouvement de repli.

La déception suscitée par la BCE et l’annonce vraisemblablement imminente d’une hausse des taux directeurs de la Fed ont poussé les investisseurs à la prudence et engendré une certaine nervosité. La forte baisse des matières premières, dont le pétrole, a accentué la tendance, de même que la remontée de l’euro face au dollar. 

Marchés financiers

En zone euro, la progression du PIB au troisième trimestre a été confirmée à 0,3%, pour une croissance annuelle de 1,6%. Le rythme est inférieur à celui des deux premiers trimestres (+0,5% en début d’année, puis +0,4%) mais indique que la reprise continue. Dans le détail, ce sont la consommation privée et les dépenses publiques qui ont le plus soutenu la croissance. La formation des stocks a contribué positivement tandis que la progression de l’investissement a été nulle. En revanche, le commerce extérieur a eu un impact négatif avec une hausse plus importante des importations par rapport aux exportations.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail du mois de novembre ont progressé un peu moins qu’attendu mais montrent néanmoins que la consommation reste robuste. La dernière réunion de la Fed pour 2015 aura lieu la semaine prochaine. Si l’annonce d’une première remontée des taux semble acquise, les investisseurs devraient se montrer très attentifs aux commentaires concernant le rythme de hausse dans le futur.

Les inquiétudes relatives à la Chine demeurent, l’économie ne montrant toujours pas de signe de redémarrage. Les chiffres des échanges commerciaux restent orientés à la baisse en novembre, avec à la fois un recul des importations et des exportations. En ce qui concerne les importations, il s’agit du treizième mois consécutif de baisse. Pour les exportations, c’est le cinquième mois d’affilée. La balance commerciale chinoise reste cependant largement excédentaire, après avoir battu un record en octobre. L’inflation est sortie supérieure aux attentes à 1,5% sur un an mais reste loin de l’objectif gouvernemental de 3%. Autre signal négatif, la baisse du yuan s’est nettement accentuée cette semaine.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine sur une nouvelle baisse de 3,50% à 4 549,56 points. Depuis le début de l’année, l’indice affiche une progression de 6,48%.

Une seule valeur parvient à terminer dans le vert : Bouygues gagne 4,28% sur des rumeurs, pourtant démenties, de rachat de sa branche télecoms par Orange. Technip limite son repli à 0,12%, également en raison de rumeurs de fusion avec l’américain FMC Technologies. Solvay, qui avait nettement sous performé la semaine dernière, termine sur une baisse de 0,72% après avoir finalisé le rachat de Cytec. ArcelorMittal est une fois de plus la première victime du recul des prix du pétrole et des matières premières : le titre chute de 9,49%. Les valeurs bancaires sont également sanctionnées à l’image de Crédit Agricole qui perd 7,80%, de Société Générale qui cède 6,92% et de BNP qui recule de 4,79%.  

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro continue de se renforcer face au billet vert et se négocie à 1,0986 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est retombé à 0,86%. 

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 09.12.2015

Changement de climat

Semaine du 28 novembre au 4 décembre. Cette semaine, les marchés financiers ont nettement reculé en raison de la déception engendrée par les annonces de la BCE.

Le 02.12.2015

CAC 40 : une hausse renouvelable ?

Semaine du 21 au 27 novembre. En l’absence d’éléments nouveaux, les marchés financiers ont terminé la semaine en légère hausse alors que les anticipations de desserrement monétaire...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×