Hara-kiri sur les taux

Publié le 03.02.2016
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 23 au 29 janvier 2016. Les marchés financiers ont enchaîné une deuxième semaine consécutive de hausse, portés par la hausse du prix du pétrole et l’assouplissement inattendu de la politique monétaire japonaise.

Marchés financiers

Le premier facteur de soutien à la hausse a été le rebond du pétrole. Des rumeurs de discussions entre les pays exportateurs de pétrole et la Russie au sujet d’une baisse de leur production ont redonné un peu d’optimisme aux investisseurs. Puis en fin de semaine, la banque centrale du Japon a surpris les marchés en instaurant, pour la première fois, des taux d’intérêts négatifs. Le taux appliqué aux nouveaux dépôts a ainsi été fixé à -0,1% afin de favoriser le crédit et stimuler l’activité économique.

Comme prévu, la première réunion de l’année de la réserve fédérale américaine a laissé les taux directeurs inchangés. Les investisseurs étaient davantage à l’affut d’un changement de ton dans le discours clôturant la session. En effet, la plupart des analystes estime que la dégradation de la conjoncture depuis décembre devrait obliger la Fed à ralentir son calendrier de remontée des taux. Au lieu de quatre hausses cette année, certains analystes n’en anticipent désormais plus qu’une. Or la décision semble loin d’être acquise au vu des commentaires de l’institution. La Fed concède que la croissance américaine a ralenti en fin d’année et annonce qu’elle va surveiller de près l’évolution de l’économie mondiale et ses impacts sur le marché du travail et sur l’inflation, sans plus de précision. Selon les premières estimations, la croissance américaine s’est limitée à 0,7% au quatrième trimestre contre 2% au trimestre précédent. Sur l’ensemble de l’année 2015, elle atteindrait donc 2,4%.

En zone euro, l’inflation a progressé de 0,4% sur un an en janvier, une bonne nouvelle pour la banque centrale européenne. La croissance du PIB français ressort à 0,2% au dernier trimestre 2015 et à 1,1% sur l’année. En 2014, elle s’était établie à 0,2%. 

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en hausse de 1,85% à 4 417,02 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance négative de 4,75%.

Valeurs 

Du coté des valeurs, Danone termine en tête de l’indice avec une progression de 6,44%. Accor gagne 5,56% après la finalisation d’un accord de partenariat avec le groupe hôtelier chinois Huazhu. ArcelorMittal profite du rebond du baril de pétrole et de la mise en place par la Commission Européenne d’une taxe sur les importations d’acier chinois utilisées dans le béton armé. La valeur s’adjuge 5,46%. LafargeHolcim recule de 3,02% après avoir annoncé qu’en raison de la sous-utilisation de ses capacités de production, certains sites pourraient être fermés. Solvay cède 3,02% après l’avertissement sur résultat lancé par BASF et les chiffres décevants publiés par Novartis et Roche. Le secteur bancaire est pénalisé par les modalités de l’accord entre l’Union Européenne et l’Italie sur la gestion des 200 milliards d’euros de créances douteuses détenus par les établissements italiens. Société Générale recule de 1,96% et BNP Paribas se replie de 1,63%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert recule face à la monnaie unique et s’échange à 1,0831 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en nette baisse à 0,64%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

La vague de froid raffermit les bourses

Semaine du 16 au 22 janvier 2016. Cette semaine, les marchés financiers ont enregistré leur première hausse hebdomadaire de l’année.

En savoir plus

Chine ! Chine ! Les marchés trinquent !

Semaine du 9 au 15 janvier 2016. Le pessimisme semble s’être emparé des marchés financiers en ce début d’année.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×