L’été indien

Publié le 06.09.2016
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 27 août au 2 septembre 2016. Cette semaine, la réaction des marchés suite au discours de Janet Yellen, lors de la réunion à Jackson Hole, a révélé un certain optimisme sur l’état actuel de l’économie américaine. En fin de semaine, la déception liée aux créations d’emplois américains a cependant entraîné un report des anticipations de hausse des taux US et donc par ricochet une nouvelle hausse des marchés actions.

Marchés financiers

Toutes les données macroéconomiques sont désormais scrutées par les investisseurs pour tenter de donner une date à la future hausse des taux qui sera décidée par la Fed. La politique monétaire américaine est au centre des débats et guide l’évolution des marchés financiers. Cette semaine, les publications économiques américaines se sont révélées en demi-teinte. Attendus avec impatience sur les marchés, les chiffres de l’emploi américains sont sortis en dessous des attentes. Après deux mois de fortes créations d’emplois, le chiffre un peu moins fort d’août (151 000 créations d’emplois) ne constitue cependant pas une alerte majeure. Le taux de chômage reste inchangé à 4.9%. L’ISM Manufacturier, sorti en baisse au plus bas depuis janvier, montre que l’industrie reste sous pression mais sans contagion, pour le moment, aux autres secteurs.

En Europe, l’inflation reste stable sur un an à 0.2% en août, de même que le taux de chômage à 10.1%. Ainsi, l’inflation ne montre pas de signes de reprise en zone euro malgré les efforts de politique monétaire menés par la BCE. Le climat des affaires industriel tient bon en zone euro et rebondit même au Royaume-Uni. Le rebond du PMI manufacturier britannique ne doit cependant pas entraîner des conclusions trop hâtives sur l’économie britannique. Le recul de la livre sterling bénéficie à l’industrie, alors que les incertitudes liées au Brexit devraient impacter les services (notamment financiers) et l’immobilier.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en hausse de 2.26% dépassant le seuil des 4 500 points, en dépit de la baisse des prix du pétrole de près de 6% sur la semaine, pour revenir à 46 dollars pour le baril de Brent. L’indice parisien affiche un repli de seulement 2.05% depuis le début de l’année.

Les valeurs financières confirment leur dynamisme cette semaine, avec des anticipations d’assouplissement des critères de Bâle IV. AXA progresse de 7.25%, suivi de BNP Paribas et Crédit Agricole qui gagnent respectivement 6.67% et 6.02%.

Du côté des valeurs en baisse, seules ArcelorMittal, Technip et Air Liquide signent des performances négatives sur la semaine. ArcelorMittal affiche une baisse de -5%, dans un secteur des matières premières chahuté par la baisse du pétrole. Technip et Air Liquide perdent respectivement -0.57% et -0.01%. 

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert enregistre une légère hausse face à la monnaie unique et termine la semaine à 1.1156 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt de l’Etat français à 10 ans s’affiche à 0.19%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Janet Jackson

Semaine du 20 au 26 août 2016. Cette semaine, c’est le très attendu discours de Janet Yellen, présidente de la Fed, qui a donné la tendance. La possibilité d’une hausse des taux directeurs américains d’ici la fin de l’année, signe de la bonne santé de l’économie outre-Atlantique, a permis aux marchés financiers de gagner du terrain.

En savoir plus

Un été en forme olympique

Semaine du 13 au 19 août 2016. Cette semaine, après une belle remontée des indices pendant l’été, les investisseurs ont choisi de prendre des bénéfices alors que l’environnement économique mondial reste fragile.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×