Les banques restent centrales

Le 25.11.2015
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 14 au 20 novembre. Les marchés financiers ont terminé la semaine en hausse, confortés dans leurs anticipations de modifications de politique monétaire en Europe et aux Etats-Unis.

Marchés financiers

Le compte rendu de la dernière réunion de la BCE et les différentes interventions de Mario Draghi durant la semaine ont indiqué que la probabilité d’un nouvel assouplissement monétaire en décembre était grande. Seul point de déception : aucun détail n’a filtré sur la nature des mesures qui pourraient être annoncées.

A l’inverse, du côté des Etats-Unis, la publication des minutes de la Fed a révélé qu’une majorité des membres considérait que les conditions pour une remontée des taux seraient réunies en décembre. Dans ce contexte, le rapport très favorable sur l’emploi sorti depuis lors renforce nettement les prévisions d’un resserrement monétaire dès le mois prochain. Autre point important, l’idée d’un relèvement extrêmement progressif des taux directeurs fait largement consensus au sein du FOMC.

Cette divergence d’évolutions des programmes monétaires européen et américain a pesé sur l’euro dont la parité face au dollar est revenue sur des niveaux proches des plus bas de mars et avril.
Du côté des statistiques, en zone euro, l’inflation a été révisée à la hausse en octobre à 0,1%. En Allemagne, l’indice de confiance des investisseurs a envoyé un signal moins négatif que les mois précédents. La composante se référant aux anticipations a en effet rebondi en novembre, mettant fin à sept mois consécutifs de baisse.

Aux Etats-Unis, les publications ont été mitigées sans pour autant remettre en question le scénario d’une poursuite de la reprise. La production industrielle a déçu en enregistrant un repli de 0,2% en octobre. Les mises en chantier ont nettement reculé mais les permis de construire ont progressé sur la même période. Signe positif, l’indice des prix à la consommation a gagné 0,2% sur un an en octobre contre 0% en septembre.

Valeurs 

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en hausse de 2,14% à 4 910,97 points. Depuis le début de l’année, l’indice affiche une progression de 14,94%.

ArcelorMittal profite de rumeurs selon lesquelles le Brésil envisagerait d’augmenter les taxes sur les importations d’acier, favorisant les acteurs locaux dont fait partie le sidérurgiste. Le titre gagne 6,51% sur la semaine. Du coté des valeurs en baisse, Air Liquide cède 2,84% après l’annonce du rachat de l’américain Airgas pour 13,4 milliards de dollars. Les investisseurs considèrent que le prix de l’opération est trop élevé, et le moment mal choisi compte tenu du niveau élevé du dollar par rapport à l’euro. EDF recule de 2,61%, réalisant une des moins bonnes performances du CAC 40 pour la troisième semaine consécutive. La valeur boursière de l’électricien a fondu de 36% depuis le début de l’année et plusieurs analystes signalent que le titre pourrait sortir de l’indice. Le manque de précision de Mario Draghi sur les nouvelles mesures envisagées par la BCE a plutôt pesé sur les valeurs bancaires : BNP Paribas perd 1,25%, tandis que Société Générale et Crédit Agricole limitent leurs avancées à 0,38% et 0,98% respectivement.

Marché des changes 

Sur le marché des changes, le billet vert est en hausse face à l’euro et se négocie à 1,0646 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en baisse à 0,82%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 18.11.2015

Analyse financière de la semaine

Semaine du 7 au 13 novembre. Toutes nos pensées vont à celles et ceux qui ont été touchés par les événements tragiques du vendredi 13 novembre – Le département financier.

Le 10.11.2015

Le spectre des 5000

Semaine du 31 octobre au 6 novembre. Les marchés financiers ont terminé la semaine en hausse soutenus par les changements de politique monétaire anticipés en Europe et aux Etats-Unis....

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×