Les marchés carburent

Le 24.02.2016
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 13 au 19 février 2016. Les marchés financiers se sont repris en début de semaine.

Marchés financiers

Les marchés financiers se sont repris en début de semaine, soutenus par l’espoir d’une réduction de la production mondiale de pétrole et l’arrêt de la chute des prix de l’or noir. Des nouvelles plus mitigées ont mis fin au mouvement lors des deux dernières séances.

Ces derniers temps, des discussions étaient en cours entre plusieurs pays pour essayer de limiter le recul des cours du brut. Pendant une bonne partie de la semaine, les investisseurs ont cru qu’un accord autour de la baisse de la production pétrolière était envisageable à court terme. Ils ont connu une première déception mardi lorsque l’Arabie Saoudite, la Russie, le Venezuela et le Qatar ont annoncé un simple gel de leurs niveaux de production, un accord a minima qui n’a pas satisfait le marché car insuffisant pour faire remonter les prix du pétrole. La désillusion s’est accentuée en fin de semaine après qu’un ministre saoudien a rejeté l’idée d’une baisse de la production du royaume. Ce commentaire a pesé sur les cours du pétrole orientés à la hausse les jours précédents.

La révision en baisse des prévisions économiques de l’OCDE a également atténué la progression des marchés en deuxième partie de semaine. Encore plus pessimiste que le FMI, l’organisation table sur une croissance mondiale stable en 2016 à 3%. Pour la zone euro, elle prévoit une progression de 1,4% et pour la France de 1,2%. Elle souligne qu’une politique monétaire, pour accommodante qu’elle soit, n’est pas suffisante et qu’une réponse politique est indispensable pour gagner des points de croissance.

En Europe, le très attendu discours de Mario Draghi devant le Parlement européen n’a apporté aucun élément nouveau. Le président de la BCE s’est contenté de répéter qu’il était prêt à assouplir davantage sa politique monétaire le mois prochain si nécessaire. Les discussions entre la Grande Bretagne et les européens ont abouti à un compromis qui permet au premier ministre britannique de soutenir le maintien du pays dans l’Union Européenne. Le référendum, dont l’issue est incertaine, aura lieu le 23 juin.

Aux Etats-Unis, les dernières statistiques sont plutôt rassurantes. Coté emploi, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sont sorties en baisse pour la deuxième semaine consécutive alors que la tendance était à la hausse depuis le début de l’année. La production industrielle a rebondi de 0,9% en janvier, après avoir été orientée à la baisse depuis l’été dernier. 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 signe sa plus forte progression hebdomadaire depuis le début de l’année, clôturant la semaine en hausse de 5,71% à 4 223,04 points. Sur 2016, l’indice parisien reste en repli de 8,93%.

Valeo s’envole de 18,64% après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes et présenté des perspectives encourageantes pour 2016. Renault et Crédit Agricole qui ont annoncé une croissance significative de leur bénéfice, grimpent de 16,39% et 15,11% respectivement. Les investisseurs ont également salué les publications d’Accor qui gagne 14,92%, et de Schneider Electric qui prend 13,75%. Une seule valeur termine en baisse : Technip cède 1,96% en raison de la baisse du prix du pétrole en fin de semaine. 

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert se reprend face à la monnaie unique et s’échange à 1,1130 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans termine la semaine en nette baisse à 0,56%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 12.02.2016

Notre point de vue sur les marchés

Evolution des marchés financiers : découvrez l'analyse des experts MACSF.

Le 17.02.2016

KRACH 40

Semaine du 6 au 12 février 2016. Bien qu’il n’y ait pas eu de nouvelle majeure cette semaine, les marchés financiers ont à nouveau terminé en forte baisse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×