Les marchés en manque de soutien

Publié le 21.10.2015
Epargne & Retraite - Actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 10 au 16 octobre.
Après le vif rebond de la semaine dernière, les marchés financiers ont marqué une pause, toujours dans l’incertitude quant à la santé de l’économie chinoise et à la prochaine décision de la Fed.

Marchés financiers

Les investisseurs continuent de guetter les statistiques américaines pour tenter d’anticiper la nature des prochaines annonces de la réserve fédérale. Cette semaine, les indicateurs de la consommation intérieure ont été décevants, renforçant l’idée que la hausse des taux directeurs ne serait pas pour la fin de l’année. En effet, les ventes au détail n’ont progressé que de 0,1% en septembre après avoir stagné en août. C’est une mauvaise nouvelle pour le secteur manufacturier qui doit déjà composer avec la hausse du dollar et le ralentissement des pays émergents.
Du coté des nouvelles plus positives, l’inflation hors composantes volatiles (énergie et alimentation) progresse toujours avec une augmentation de 1,9% sur un an en septembre. Sur la même période, l’indice général des prix recule, par contre, de 0,2% en raison de la baisse des prix de l’énergie.
Deux membres de la Fed se sont exprimés au cours de la semaine, se positionnant en faveur d’un report de la hausse des taux directeurs à 2016.

En ce qui concerne la Chine, les signaux ont également été divergents. Le solde de la balance commerciale a été meilleur qu’attendu en septembre grâce à un recul des exportations limité à 1,1% au lieu des -7,4% anticipés. En revanche, les importations ont diminué plus que prévu. L’inflation a été plus faible que prévu en septembre. Sur un an, l’augmentation des prix a atteint 1,6% contre 2% le mois précédent. Ces données ont accru les anticipations de nouvelles mesures d’assouplissement monétaires de la part des autorités.

En Europe, les statistiques sont sorties conformes aux sondages. La production industrielle a reculé de 0,5% en août en zone euro, mais les chiffres du mois de juillet ont été revus à la hausse à +0,8%. Les chiffres de l’inflation ont été confirmés avec une baisse des prix de 0,1% sur un an en septembre (+0,9% hors éléments les plus volatils).

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine quasiment inchangé à 4 702,79 points. Depuis le début de l’année, l’indice affiche une progression de 10,06%.
Le rebond se poursuit pour le secteur automobile, et notamment pour Renault, qui gagne 3,75%. Unibail réalise une bonne performance en s’adjugeant 3,17%. Sanofi profite des bons commentaires d’un analyste pour prendre 3,12%. A l’inverse, Technip et Solvay pâtissent d’un abaissement de recommandation et reculent respectivement de 8,38% et 6,13%. Kering, pénalisé par l’avertissement sur les ventes lancé par Burberry, cède 7,52%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert se renforce légèrement et se négocie à 1,1348 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’État français à 10 ans s’inscrit en baisse à 0,92%.

Les analyses précédentes

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×