Les marchés évitent le coup de pompe

Le 02.03.2016
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 20 au 26 février 2016. Cette semaine encore, les marchés financiers ont été relativement volatils dans le sillage des variations du prix du pétrole

Marchés financiers

A l’image de la semaine précédente, les cours de l’or noir et les investisseurs ont une nouvelle fois été ballotés entre les espoirs d’un accord entre producteurs de pétrole et les déclarations contradictoires des principaux intéressés. Le baril a finalement clôturé en hausse après que la tenue d’une deuxième réunion entre plusieurs membres de l’OPEP et la Russie a été annoncée pour le mois de mars.

En zone euro, les premières estimations relatives aux niveaux d’activité en février ont déçu. Les indicateurs sont en nette baisse pour le deuxième mois consécutif. La France repasse en contraction pour la première fois depuis un an en raison du recul de l’activité dans les services. En Allemagne, c’est l’activité manufacturière qui pêche le plus. Dans le même temps, l’INSEE a revu en légère hausse la croissance française au quatrième trimestre 2015. Le PIB a finalement progressé de 0,3% au lieu de 0,2% attendu. En moyenne, la croissance a atteint 1,1% en 2015 dans l’hexagone. Selon les dernières statistiques, l’inflation se révèle moindre que prévu en ce début d’année. En zone euro, le chiffre de janvier a été revu à la baisse à 0,3% en janvier contre 0,4% précédemment annoncé. En février, les premières estimations font ressortir une inflation négative de 0,2% sur un an en France et en Allemagne. Ces mauvais chiffres accroissent les attentes d’assouplissement monétaire de la part de la BCE qui devrait se prononcer le 10 mars prochain. 

Aux Etats-Unis, la croissance du dernier trimestre a également été ajustée. Elle s’établit désormais à 1% contre 0,7% estimé jusqu’à présent. Ce meilleur résultat n’est cependant pas suffisant pour masquer la décélération de l’économie américaine en fin d’année.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en hausse de 2,17% à 4 314,57 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien est en repli de 6,95%.

Technip s’envole de 14,28% après sa publication de résultats. Les investisseurs ont jugé que le bilan de l’entreprise restait solide dans l’environnement actuel et malgré un bénéfice net divisé par dix. L’objectif d’économies qui seront réalisées d’ici 2017 a été revu en hausse. Les résultats d’Accor, de Solvay et de Danone ont également été salués ; les valeurs s’adjugent entre 5% et 6%. En bas du palmarès, Alstom reste sur une tendance baissière, cédant 3,14% cette semaine. Le titre est désormais lanterne rouge du CAC 40 avec un repli de 28,37% depuis le début de l’année. Veolia cède 2,96% après sa publication de résultats.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert se renforce toujours face à la monnaie unique et s’échange à 1,0934 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans reste orienté à la baisse dans la perspective d’un assouplissement monétaire de la BCE en mars. Il termine la semaine à 0,50%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 24.02.2016

Les marchés carburent

Semaine du 13 au 19 février 2016. Les marchés financiers se sont repris en début de semaine.

Le 17.02.2016

KRACH 40

Semaine du 6 au 12 février 2016. Bien qu’il n’y ait pas eu de nouvelle majeure cette semaine, les marchés financiers ont à nouveau terminé en forte baisse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×