Les marchés ratent l'ascension

Le 11.05.2016
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 30 avril au 06 mai 2016. Cette semaine, les derniers chiffres de conjoncture en provenance des Etats-Unis et de la Chine ont entretenu les doutes des investisseurs quant à la solidité de l’économie mondiale.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les indicateurs montrent que le retour de la croissance est fragile. Après trois mois de progression, les statistiques liées à l’activité manufacturière ont enregistré un repli en avril. L’industrie reste en expansion mais à un rythme moins élevé qu’attendu. En revanche, la dynamique est plus solide dans le secteur des services dont la croissance s’est accélérée pour le deuxième mois consécutif. Le rapport mensuel sur l’emploi a été décevant, faisant ressortir des créations de postes moins nombreuses que prévu.

En Chine, les statistiques de mars laissaient espérer un rebond de la croissance. Malheureusement, les données d’avril ne permettent pas de confirmer ce scénario, et montrent un ralentissement de la croissance de l’activité manufacturière.

En zone euro, la Commission européenne a publié des prévisions économiques en baisse. Elle s’attend désormais à une croissance de 1,6% en 2016 et de 1,8% en 2017. Les anticipations d’inflation ont été abaissées plus nettement, avec une augmentation des prix qui devrait se limiter à 0,2% cette année, au lieu des 0,5% prévus précédemment, avant d’accélérer en 2017 pour atteindre 1,4%.

En Espagne, suite aux élections législatives de décembre 2015, le délai pour la formation d’un gouvernement a expiré sans qu’aucun accord n’ait été trouvé. La tenue de nouvelles élections a donc été prévue et la date fixée au 26 juin, soit trois jours après le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. Cela devrait donc alimenter le climat d’incertitude dans la zone euro.

Les prix des matières premières, et notamment du pétrole, sont repartis à la baisse cette semaine, affectés par les chiffres chinois. Par ailleurs, le nouveau ministre de l'Energie de l'Arabie Saoudite a annoncé que le premier exportateur mondial de brut maintiendrait en l'état sa politique pétrolière.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 clôture la semaine en baisse de -2,88% à 4 301,24 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien est en repli de -7,24%.

Solvay termine la semaine en hausse de 2,20% après la publication de résultats satisfaisants et la confirmation de ses objectifs annuels. Les valeurs défensives ont globalement mieux résisté, à l’image de Pernod Ricard qui gagne 1,09% et de Sodexo qui s’adjuge 1,01%. A l’inverse, LafargeHolcim chute de 10,39%, et Technip recule de 7,17% dans le sillage de la baisse des matières premières.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert a terminé la semaine en légère hausse face à la monnaie unique et s’échange à 1,1404 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt français à 10 ans est retombé à 0,52%.

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 03.05.2016

Japon : Nippon ni mauvais

La semaine a été rythmée par les annonces des banques centrales. Le statu quo des politiques monétaires japonaises et américaines n’a pas été reçu de la même manière par les marchés.

Le 27.04.2016

Doha à l’index !

Semaine du 16 au 22 avril 2016. Les marchés actions ont continué de progresser cette semaine, restant corrélés au prix du pétrole qui a résisté à l’échec de la discussion de Doha. Certains...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×