Anneau vaginal : alerte de l’ANSM sur un risque de rupture

Le 10.03.2020 par Sophie Lorieau, Juriste MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Anneau vaginal : alerte de l’ANSM sur un risque de rupture

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) constate une augmentation des cas de rupture en France et en Europe de certains lots d’anneaux vaginaux contraceptifs (Etoring Majorelle ; Etonogestrel/ éthinylestradiol Mylan).

Les patientes devront consulter un professionnel de santé en cas :

  • de signes de rupture,
  • d’inconfort vaginal,
  • de douleur vaginale de type pincement,
  • de saignement vaginal lié à une érosion superficielle,
  • d’expulsion spontanée de l’anneau rompu,
  • de non perception de l’anneau,
  • et/ou de douleurs lors des rapports sexuels.

> En savoir plus sur le site ANSM

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×