Conseils pour changer de voiture et profiter des aides

Le 30.10.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Nouvelle voiture

Selon une étude de l’Argus, le prix moyen dépensé pour l’achat d’un véhicule en 2018 dépassait les 26 000 euros pour une voiture neuve et 15 000 euros pour un modèle d’occasion. Si vous envisagez de changer de véhicule, prenez le temps de faire le tour des différentes options, cela pourrait bien faire baisser sérieusement votre facture.

Financement classique ou LOA ?

Si l’on met de côté le paiement comptant, il existe deux possibilités pour changer de véhicule : l’acquisition via un prêt bancaire ou la location avec option d’achat (LOA).

Dans le premier cas, vous devenez propriétaire du véhicule pour un surcoût raisonnable, les taux étant particulièrement bas en ce moment. Vous pouvez donc le revendre dès que vous le souhaitez et récupérer la mise investie.

Avec la LOA, vous êtes seulement locataire d’un véhicule pour une durée déterminée (24 à 72 mois) et un kilométrage évalué à l’avance (avec pénalités en cas de dépassement). Elle nécessite de verser un apport souvent important. A la fin du contrat, vous pouvez acheter la voiture pour un prix souvent plus élevé que ce que cela vous aurait coûté avec un financement classique. En revanche, vous profitez d’un bouquet de services (réparations, entretien, assistance, assurance…) inclus dans la prestation.

Impact des usages sur le choix

L’usage que vous faites de votre voiture peut également impacter le choix de votre véhicule. Il va de soi que si vous parcourez de nombreux kilomètres chaque jour ou en avez une utilisation professionnelle, mieux vaut tabler sur un véhicule neuf, donc plus coûteux, pour minimiser les risques de problèmes et de pannes. En revanche, pour un usage réduit, un véhicule électrique, dont l’autonomie actuelle ne dépasse pas les 200 km, peut être un bon calcul, car ses coûts d’entretien et ses dépenses « carburant » sont plus faibles que pour les autres types de motorisation.

Une aide pour l’électrique

Or, selon les usages, certaines aides vous seront apportées. C’est le cas des incitations à acquérir un véhicule 100 % électrique, l'État accorde 6 000 euros à l’achat ou la location longue durée (au moins deux ans) d'un véhicule neuf de ce type, particulier ou utilitaire (PTAC inférieur à 3,5 tonnes). Cette aide est toutefois plafonnée à 27 % du prix d'acquisition. 4 000 euros peuvent être accordés pour les modèles dont le PTAC est compris et 3,5 et 12 tonnes (avec le même plafonnement). Renseignez-vous également auprès de votre commune, département, ou région car certaines collectivités proposent elles aussi ce genre de coup de pouce.

Une prime à la conversion

Autre aide accordée par l’Etat : une prime pour mettre à la casse votre vieux véhicule, qu’il soit essence ou diesel. Selon la date de mise en service de votre véhicule, la situation fiscale de votre foyer et le type de véhicule pour lequel vous optez en échange (électrique, hybride, ou neuf peu polluant), le montant peut s’élever de 1 000 euros à 5 000 euros, cumulable avec le bonus électrique. Pour obtenir cette prime, il suffit de se connecter sur le site du gouvernement (www.primealaconversion.gouv.fr).

Faire une simulation

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Crédit auto / LOA

Le financement de votre voiture neuve ou d'occasion à taux réduit, en crédit ou en location avec option d'achat (LOA).   

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×