Infirmier en pratique avancée, zoom sur un nouveau métier de la santé

Le 31.10.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Depuis la rentrée de septembre 2018, les titulaires d’un diplôme d’Etat infirmier peuvent prétendre devenir des infirmiers en pratique avancée. Une nouvelle formation est ainsi dispensée dans une dizaine d’universités françaises. On vous dit tout.

L’infirmier en pratique avancée (IPA) est un nouveau métier prévu par la loi de modernisation du système de santé et officialisé par un décret en juillet dernier.

Il doit permettre d’améliorer l’accès aux soins, la qualité du parcours des patients et de développer les compétences des professionnels paramédicaux.

Quelles seront les responsabilités et compétences de l’IPA ?

L'infirmier en pratique avancée disposera de compétences élargies par rapport à celles de l'infirmier diplômé d'Etat.

Exerçant en soins ambulatoires ou en établissements, il pourra effectuer des actes techniques auparavant réservés aux médecins, comme des prélèvements de sang par ponction artérielle. Et sera également en mesure de prescrire certains examens biologiques et de renouveler des prescriptions médicales en les adaptant si nécessaire.

« L'IPA suivra des patients qui lui auront été confiés par un médecin, avec son accord et celui de ces patients. Il reviendra vers le médecin lorsque les limites de son champ de compétences seront atteintes ou lorsqu'il repèrera une dégradation de l'état de santé d'un patient », précise le ministère de la Santé.

Comment obtenir un diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée (DEIPA) ?

Une dizaine d’universités proposent des formations pour délivrer le diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée (DEIPA), parmi lesquelles Nantes et Paris Diderot.

Si les modalités d’inscription changent en fonction des établissements, la formation, elle, reconnue au grade de master, est organisée sur deux ans et comprend deux périodes de stage. La première année est consacrée à des enseignements de tronc commun. La seconde permettra ensuite d’approfondir l’une des 3 mentions choisie par l’étudiant parmi trois domaines d’intervention :

  • Pathologies chroniques stabilisées, prévention et polypathologies courantes en soins primaires
  • Oncologie et hémato-oncologie
  • Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale.

Une fois diplômé dans une mention, un IPA pourra élargir ses domaines d’intervention en validant les unités d’enseignement relatives à la nouvelle mention.

Toutefois, pour exercer, le seul DEIPA ne suffira pas. Il faudra justifier avoir exercé pendant 3 ans et à temps plein la profession d’infirmier.

Pour en savoir plus ?

Rendez-vous sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×