Le professionnel de santé : un patient pas tout à fait comme les autres

Le 28.09.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Comment se comporte le professionnel de santé face à la maladie ? Tarde-t-il à consulter ? Est-il un patient comme les autres ? La réponse dans cette étude quantitative réalisée par la MACSF en avril 2018 auprès de ses sociétaires.

3 médecins sur 4 pratiquent l’autodiagnostic et l’automédication

66%des médecins interrogés pratiquent l’autodiagnostic et 70% se sont déjà prescrits des médicaments et des examens complémentaires.

Ces examens ont été suivis, plus ou moins tardivement, par une consultation spécialisée, dont le critère de choix était avant tout la compétence : l’étude souligne donc un retard dans la prise en charge du patient médecin.

La négligence du médecin face à ses symptômes (38% des interrogés de notre étude reconnaissent qu’ils ont tardé à consulter pour une pathologie grave) peut s’expliquer par sa connaissance des maladies. A ceci près qu’il les connaît à partir d’un autre rôle. Devenir malade représente pour lui un changement radical de position et surtout de statut.

Le report des soins est donc très fréquent : 74% des interrogés tardent à consulter, notamment parce qu’ils se soignent seuls mais aussi par manque de temps lié à une surcharge de travail.

L’absence de réseau de  médecins habitués à traiter des confrères a aussi été évoqué comme un frein. Une étude de la DREES réalisée en 2010 (La santé physique et psychique des médecins généralistes. DREES. Études et résultats. 2010) nous avait déjà appris que 63,9 % des médecins étaient favorables à des dispositifs de soins spécifiques pour les soignants. Les caractéristiques principales d’un tel réseau étaient la confidentialité, l’indépendance vis-à-vis de toute instance, la neutralité des intervenants. Dans tous les cas, les médecins en faveur d’un tel dispositif voulaient être traités par des médecins spécialement formés.

L’étude de 2018 met en avant le fait qu’un réseau de médecins soignants pourrait faciliter et accélérer la prise en charge des médecins patients.

87% des sociétaires ont déclaré un médecin traitant personnel

En 2017, la SFAR a lancé une grande campagne de sensibilisation auprès des médecins afin de les inciter à déclarer un médecin traitant et à aller consulter plutôt que de pratiquer l’autodiagnostic ou l’automédication. L’objectif de cette campagne est que 100% des médecins aient un suivi médical d’ici 2027.

Les résultats de notre étude montrent que 87% des sociétaires MACSF interrogés ont déclaré un médecin traitant personnel. Ce chiffre est de 95% pour les infirmières et 65% pour les médecins.

81% des étudiants disent pratiquer un métier à risque psychologique

L’étude nous apprend que les étudiants ont reporté à 80% des soins au cours des 12 derniers mois et 81% disent exercer un métier avec un risque de fatigue psychique forte.

Ces chiffres sont particulièrement inquiétants lorsque l’on sait que le burn out n’a jamais été aussi fort en France. En cause, un rythme de travail très soutenu pour les jeunes internes dont le nombre de consultations à la journée peut être très élevé, mais aussi une charge émotionnelle très forte notamment lorsque les soignants sont confrontés à des situations éprouvantes (décès d’un patient par exemple).

 

Quelques chiffres à retenir :

  • 66% des médecins se sont auto prescrit des médicaments 
  • 70% se sont déjà fait des ordonnances
  • 74% des médecins reportent des soins notamment par manque de temps (48%)
  • 97% des interrogés sont d’accord avec l’expression « N’oublions pas de nous soigner ».
  • 18% considèrent qu’ils ne sont pas des patients comme les autres en raison de leur connaissance de la médecine
  • 80% des interrogés sont d’accord avec l’affirmation suivante : on ne nous a pas appris à prendre soin de nous.

 

Télécharger l’étude MACSF santé

 

*Etude réalisée par Internet en avril 2018 auprès de 20 000 sociétaires MACSF.

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Assurance santé

Une assurance complémentaire santé responsable, complète et efficace.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×