Pourquoi le rendement des fonds en euros baisse ?

Publié le 25.11.2015
Epargne & Retraite
envoyer un email envoyer un email

Les rendements ont chuté à 2,54% en 2014, selon l'ACPR, le gendarme de l'assurance vie en France. Les épargnants espèrent enfin voir le bout du tunnel de la longue décrue des taux. Improbable, vu l'environnement sur les marchés, les évolutions réglementaires et la volonté des autorités... Un éclairage MACSF/Mieux Vivre Votre Argent.

Le chiffre est tombé comme un couperet. En moyenne, les fonds en euros des contrats d'assurance-vie, placement financier préféré des Français grâce à sa garantie en capital et ses intérêts définitivement acquis, sont établis à 2,54% au titre de 2014. Contre 2,80% l'année précédente. Une tendance baissière comme au cours des... 14 années précédentes! Il faut remonter à 1999 pour avoir vu le rendement des fonds en francs à l'époque progresser de manière epsilonesque d'une année sur l'autre. Depuis 1990 (voir graphique), les taux ont baissé vingt fois, dégringolant en un quart de siècle de 8,68 à 2,54%...

Rien ne va plus, les jeux sont faits

Dans cet environnement, convaincus que  la baisse ne peut être perpétuelle, certains épargnants se prennent à rêver d'un rebond ! Autant l'avouer, espérer une hausse des taux en 2016 – voire même a minima en 2017,–tient de la douce utopie... Explication : lorsque vous versez sur le fonds en euros, votre assureur investit principalement sur des obligations à long terme. Dans un environnement de baisse des taux, comme la France le connaît depuis le début des années 80, les épargnants bénéficient – un certain temps – des taux passés. Jusqu'au jour où les obligations sont remboursées à l'assureur, à charge pour lui d'en acheter de nouvelles... moins rentables à cause de la baisse des taux.

1 234,9 Mds

C'était fin décembre 2014 l'encours des fonds en euros en assurance vie. Près de 6 fois le poids du Livret A !

La collecte amplifie la baisse

Naturellement, si de nouveaux épargnants viennent se mêler à la partie,  apportant de nouveaux capitaux à placer, ils contribuent aussi aussi à faire baisser la performance ! Un beau jour, évidemment, le mouvement s'inversera. Mais ce n'est pas pour demain. Jugez-en plutôt : le fonds en euros a rapporté en 2014, 2,54% alors que les assureurs placent aujourd'hui, à 1,2 %s'ils achètent des emprunts d'Etat français à dix ans. Et en avril dernier, le taux était à 0,5%… De quoi alimenter la baisse durant quelques années encore. Investir sur des actions serait la seule façon d'espérer inverser la tendance. Mais la nouvelle réglementation Solvabilité II, applicable à compter de 2016, n'incite pas les compagnies à le faire. Le régulateur, lui aussi, est un frein puissant à la remontée des taux.

Deux scénarios noirs le mettent en alerte. Le premier ? Des taux faibles durant une très longue période. Le second ? Une remontée brutale des rendements. Histoire d'éviter toute crise en pareille situation, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France et président de l'ACPR, l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution, a demandé en 2014 aux assureurs d'être excessivement vigilants sur les taux servis.

L'impact négatif de l'euro-croissance

Avant de réitérer son message au printemps de cette année. Dernier élément à prendre en compte : le lancement des fonds euro-croissance. Plus les taux des fonds euro classiques seront faibles, plus ce nouveau produit a de chance de séduire les particuliers. Au grand dam des épargnants, la baisse des fonds en euros va encore durer un certain temps…

Ted Harpett

Découvrir le contrat RES Multisupport  Gérer mon contrat en ligne

Tout investissement sur des supports en unités de compte vous expose à un risque de perte en capital.

Pour une épargne qui vous ressemble, veillez à bien déterminer votre profil d'épargnant avec votre conseiller MACSF.  

L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie, mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Le fonctionnement des unités de compte est décrit dans la notice d’information du contrat.

RES Multisupport est un contrat d’assurance vie de groupe à adhésion facultative libellé en euros et en unités de compte souscrit par l’Association Médicale d’Assistance et de Prévoyance (AMAP) auprès de la MACSF épargne retraite. 

MACSF épargne retraite | Société Anonyme d’Assurances sur la Vie régie par le Code des assurances, au capital social de 58 737 408 €, entièrement libéré, enregistrée au RCS de Nanterre sous le numéro 403 071 095 Siège Social : cours du Triangle, 10 rue de Valmy, 92800 PUTEAUX. Adresse postale : 10 cours du Triangle de l’Arche, TSA 60300, 92919 LA DEFENSE CEDEX | France | Tél. : 3233

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Fonds en euros - L'ambition de la MACSF : continuer à être les meilleurs

Interview de Rémi Pariguet, directeur Développement Produits à la Direction épargne retraite de la MACSF. Propos recueillis par Ted Harpett, Mieux Vivre Votre Argent.

En savoir plus

Dopez le rendement de votre contrat d'assurance vie

Les traditionnels fonds en euros vont rapporter de moins en moins à l’avenir. Nos parades pour redresser la barre. Un éclairage MACSF/Mieux Vivre Votre Argent.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×