Surtension chez soi, que faire ?

Le 07.11.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Surtension électrique

Tous les appareils électriques d’une habitation sont soumis au risque de surtension, due à la foudre ou à un dysfonctionnement du réseau électrique. Les dégâts peuvent être importants, mais comment réagir ? La prudence réclame la souscription d’une garantie dommages électriques dans le cadre de votre assurance habitation.

Dans un logement, un phénomène de surtension se produit lorsqu’une charge électrique parcourt soudainement les lignes et provoque une tension supérieure à la normale. Un tel incident touche les appareils sous tension, ceux qui sont branchés en permanence (le frigo par exemple) comme ceux qui sont en veille, télévision ou ordinateur. Les dommages peuvent être importants.
 

Surtension courante et surtension exceptionnelle

 
La surtension dans un circuit électrique est plus courante qu’on ne le pense. Les pointes de tension de faible intensité sont en réalité quasiment quotidiennes et n’affectent les appareils que sur le long terme. Certains peuvent eux-mêmes créer une surtension, notamment lors de leur allumage.

Il faut distinguer ces pointes de tension d’une surtension importante provoquée par un événement externe. On pense ici à la foudre qui tombe sur une ligne du réseau de distribution ou à proximité de votre habitation, mais également aux fluctuations de tension sur le réseau électrique.
 

Comment protéger ses appareils contre les dégâts liés à la surtension ?

 
Pour protéger vos appareils électriques des surtensions, vous pouvez :

  • les débrancher tout simplement en cas d’orage ;
  • installer des parafoudres aux points d’entrée des câbles.
     

Que faire en cas de surtension électrique ?

 
Si une surtension survient malgré tout et endommage vos appareils, nous vous conseillons de contacter au plus vite votre conseiller MACSF. Les éventuels frais d'intervention d'urgence par un technicien électricien pourront vous être remboursés.

Si vous avez souscrit la formule Confort ou Excellence du contrat d’assurance habitation MACSF, votre sinistre pourra être pris en charge au titre de la garantie dommages électriques.  

Comme son nom l’indique, elle couvre spécifiquement les dommages liés à une surtension, causée par la foudre ou une défaillance du réseau électrique (surintensité exceptionnelle). Attention, elle ne prend pas en charge les pannes ou les défauts de fabrication de vos appareils.

Si vous avez souscrit l’option Protection juridique liée également à votre contrat habitation, votre assureur peut également vous accompagner dans vos démarches auprès de votre fournisseur d'énergie, ou les effectuer à votre place. 

Et en cas d'incendie ?

 
La garantie dommages électriques vient en complément de la garantie incendie, présente par défaut dans votre contrat d'assurance habitation. 

Un incendie d'origine électrique peut se déclencher lorsqu'un appareil surchauffe anormalement, jusqu'à créer des étincelles et enflammer les matériaux qui l'entourent.

Dans ce cas présent, la garantie incendie interviendra pour les dommages consécutifs au feu, tandis que la garantie dommages électriques permettra la prise en charge de l'appareil électrique à l'origine de l'incendie (c'est-à-dire les dégâts faisant suite à une explosion, incendie ou implosion ayant pris naissance à l'intérieur de l'objet).

Par exemple :

 
A la suite d'un orage violent, votre machine à laver en surtension prend feu. Les flammes s'étendent à la tapisserie et aux meubles qui l'entourent.

Ici, les conditions d'application de la garantie dommages électriques sont remplies pour permettre la prise en charge du remplacement de votre machine à laver. La garantie incendie, quant à elle, interviendra pour les dégâts subis par la tapisserie et les meubles.

 

 

Alors pensez à la garantie dommages électriques !

Obtenir un tarif

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF

à partir de 12,10€ / mois*

Assurance habitation

Une assurance sur mesure pour votre maison ou votre appartement.

À lire aussi

Le 13.09.2018 par logo les échos

Logement étudiant : faut-il le louer ou l'acheter ?

Verser un loyer à fonds perdus ou commencer à investir dans un studio ? La meilleure stratégie patrimoniale, ville par ville.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×