Témoignage de Mirana en colère mais fière du rôle des étudiants dans la lutte contre le COVID

Le 07.05.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Miarana étudiante en mèdecine

A l'heure où les soignants sont en première ligne, la MACSF donne la parole à ceux qui s'impliquent tous les jours dans la lutte contre le virus. Découvrez le témoignage de Mirana étudiante en 5ème année de médecine Paris Île-de-France

Malgré la situation je garde mon calme,

Je suis calme sur Instagram parce que je n’aime pas m’exposer, je préfère essayer d’être positive et pleine d’espoir. Mais en réalité je fulmine, je suis en colère contre le monde, contre le peuple français. Pas tous bien sûr, mais je suis en colère contre ces gens qui se pensent surhumains et qui continuent de sortir, de serrer la main, de s’embrasser. Ces gens qui se disent jeunes, en bonne santé et de par le fait, non concernés par ce confinement. Ces mêmes gens qui vont contaminer les personnes âgées fragiles, les immunodéprimés, les insuffisants respiratoires… Ou ces mêmes gens sans antécédents qui se retrouvent dans un lit de réa intubé, sous respirateur. Ces mêmes gens qui continuent d’applaudir les pros de santé tous les soirs à 20h…

Je suis en colère contre les médias

Je suis en colère contre le gouvernement qui ne nous donne pas les moyens de bien travailler. Un masque par jour quand on bosse au front aux urgences ? Alors que des dizaines de personnes se baladent dans les rues avec parfois un masque FFP2 ?

Je suis en colère contre les journalistes qui relayent trop d’informations, qui sont parfois fausses ou non vérifiées et qui sèment la panique parmi la population qui commence à douter des médecins. Je suis en colère contre les gens qui croient aveuglément les résultats d’une étude et qui cherchent par tous les moyens de se procurer un médicament dont on n’a pas encore prouvé l’efficacité et aux effets indésirables potentiellement dangereux. Ces mêmes gens qui crient au scandale des labos pharmaceutiques, qui croient aux théories du complot…

La solidarité parmi les soignants

Mais je suis fière et heureuse de la solidarité parmi les soignants, qui mettent de côté leurs vies pour aider à lutter contre ce virus. Qui se mettent en danger tous les jours, mais qui vont travailler sans hésitation. Je suis fière de nous, petits étudiants en santé, qui n’avons pas hésité à venir donner un coup de main. J’envoie du courage à ceux qui ont été réquisiotionnés et pour qui la fin de mois risque d’être dure si les salaires ne sont pas adaptés.

Je n’ai qu’une chose à dire : restez chez vous.

Instagram : https://www.instagram.com/stayapanda_study/

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×