Achat d'un véhicule d'occasion : les pièges à éviter !

Le 27.02.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La vente et l'achat de véhicules d'occasion portent chaque année sur des millions de modèles. Cela exige du temps, de la prudence et beaucoup de vigilance, la MACSF vous transmet quelques conseils pour ne pas tomber dans les pièges les plus courants.

En France, l'âge moyen d'achat d'une première voiture neuve dépasse les 55 ans. Par conséquent, le marché du véhicule d'occasion se porte bien avec plus de 5,4 millions de voitures qui s'échangent chaque année. Mais comment choisir son véhicule d'occasion ? Surtout si l'on ne passe pas par un constructeur ou un concessionnaire ? Il faut déjouer certains pièges. 

Une voiture : une histoire et un prix

Toute recherche de voiture d'occasion débute par son prix, surtout lorsque l'on a un modèle précis en tête : un véhicule est coté à l'Argus en fonction de son âge et de son kilométrage. Cette vérification s'impose tout autant lorsque l'on est séduit par une annonce. 

Il faut en effet faire attention aux prix trop élevés mais surtout se méfier d'un prix trop bas. Une voiture vendue largement en dessous de sa cote est généralement synonyme de vices cachés. 

Par ailleurs, le vendeur doit être en mesure de vous donner des informations sur l'état du véhicule, des pneus au toit, et surtout répondre à toutes vos questions potentielles. Bien sûr, vous devez vous assurer de la date du dernier contrôle technique obligatoire pour les véhicules de plus de quatre ans, sachant que celui-ci doit être effectué au maximum six mois avant la mise en vente. 

De plus, si la voiture convoitée a subi des réparations à la suite d'un accident, d'une panne ou tout simplement à l'usure, il est essentiel de se procurer les factures. L'acheteur a ainsi la possibilité de retracer l'historique du véhicule. 

Consulter le site HISTOVEC

Adopter une voiture c'est l'essayer 

Hors de question de débourser plusieurs milliers d'euros pour un véhicule sans l'essayer au préalable. Un vendeur réticent à vous donner un rendez-vous doit attirer votre attention. Se rendre sur place et constater que la carrosserie est impeccable ne suffit pas davantage. Prendre le volant permet de se rendre compte d'éventuels défauts comme des bruits anormaux, des soucis sur l'embrayage ou la boite de vitesse, des déséquilibres sur les trajectoires ou au freinage, ou encore une climatisation défectueuse. 

Un essai d'au moins une heure apparaît comme indispensable, même si vous n'êtes pas pressé d'acheter. Ne négligez pas l'habitacle et vérifiez son état, ainsi que le fonctionnement des sièges et ceintures de sécurité, des rétroviseurs et des appareils de la console. 

L'identité du vendeur, une sécurité

Pour éviter la très mauvaise surprise d'un véhicule volé puis maquillé, il est impératif que le vendeur soit bien la personne dont le nom figure sur la carte grise. Les affirmations du type : je vends "pour ma grand-mère qui ne peut plus se déplacer", "pour un ami en vacances à l'étranger" ou encore "un homme d'affaires américain" doivent allumer des signaux d'alerte. 

Sauf dans un cas, celui où le vendeur possède une copie de la pièce d'identité de l'actuel propriétaire et une procuration en bonne et due forme. 

Et même si tout est en règle, il reste une dernière précaution à prendre : ne surtout pas verser d'acompte, sauf si vous êtes certain d'acheter ce véhicule. Ce type de paiement correspond en effet à une promesse d'achat et il est quasiment impossible de recouvrer ses fonds en cas de renoncement. 

Pense-bête

Ne pas oublier de demander :

  • Le certificat de situation administrative détaillée ou certificat de non gage. Ce document est délivré au vendeur par le ministère de l'Intérieur. Il contient des éléments d'information sur la situation administrative du véhicule. Il vous sera exigé pour toutes opérations d'immatriculation du véhicule d'occasion. 
  • Le code de cession au vendeur, celui-ci doit en faire la demande sur le site immatriculation.ants.gouv.fr. C'est un code vous permettant d'enregistrer le véhicule à votre nom.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance auto

Une assurance auto en ligne conçue pour les professionnels de santé, afin de rester mobile en toutes circonstances.

Crédit auto / LOA

Le financement de votre voiture neuve ou d'occasion à taux réduit, en crédit ou en location avec option d'achat (LOA).   

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×