Pourquoi et comment former des étudiants dans votre MSP

Le 17.07.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Accueillir des étudiants en MSP

Accueillir des jeunes professionnels de santé est l’une des missions des maisons de santé. C’est aussi un facteur de pérennité pour votre structure. Explications.

Si vous avez lu nos articles consacrés au projet professionnel et aux critères à respecter pour être labellisé MSP, vous aurez remarqué un élément récurrent : l’obligation d’accueillir et de former des étudiants. Depuis peu, il existe même une convention permettant aux MSP les plus volontaristes en la matière d’obtenir un statut de « Maison de santé pluriprofessionnelle universitaire » (MSPU). C’est dire l’importance de la formation dans le concept même de maison de santé…
 

Sans accueil des étudiants dans votre MSP, pas de financement des ARS

 
Commençons par un point très pragmatique : si vous ne vous engagez pas à accueillir et former des étudiants professionnels de santé, vous ne pourrez pas prétendre au « label MSP » délivré par l’ARS, ni aux aides financières qui vont avec. Autrement dit, bye bye, aide à l’ingénierie et Nouveaux modes de rémunération (NMR).
 

> Plus d’infos sur les critères fixés par l’ARS

Former de futurs professionnels de santé : du sang neuf pour votre MSP

 
Créer une maison de santé est déjà un défi de taille, mais la faire durer en est un autre. Accueillir des étudiants au sein de votre équipe est un bon moyen d’assurer l’avenir. Car c’est peut-être parmi vos stagiaires d’aujourd’hui que vous recruterez vos remplaçants, collaborateurs ou associés de demain. De nouvelles recrues qui auront le gros avantage d’être déjà sensibilisées à l’organisation et à la « culture » spécifique de votre MSP…
 

L’accueil d’étudiants en MSP permet de recevoir des aides de la part de l’ARS 

 
Bien sûr, former des étudiants a un coût, notamment en temps, cette ressource précieuse pour les professionnels de santé. L’ARS l’a bien compris, et a donc prévu une contrepartie financière à votre investissement.

  • À l’échelle collective, les Nouveaux modes de rémunération (NMR) incluent des revenus complémentaires pour les MSP organisant au moins deux stages par an (étudiants en médecine de deuxième cycle, internes, étudiants infirmiers…).
     
  • À l’échelle individuelle, en tant que médecin généraliste maître de stage, vous pourrez bénéficier d’« honoraires pédagogiques ».
     

> Plus d’infos sur les NMR
 

Qui accueillir et dans quelle configuration ?

Le but est de former les futurs professionnels de santé à la médecine ambulatoire et aux soins de premiers recours. Sont concernés :

  • les étudiants en soins infirmiers,
  • les étudiants en médecine générale,
  • les internes.

 

Et si votre maison de santé devenait une maison de santé universitaire ?

 
Si votre équipe est particulièrement motivée par la formation et la recherche, vous pouvez depuis octobre 2017 demander le statut de « maison de santé pluriprofessionnelle universitaire » (MSPU). Le but : développer la formation et la recherche en soins primaires.

Tout cela sera encadré par une convention tripartite, signée ente votre MSP, l’ARS et un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel comportant une unité de formation et de recherche en médecine.
 

Les critères pour être reconnu MSPU

Outre le fait d’être éligible aux NMR, et donc de respecter le cahier des charges fixé par l’ARS, vous devez remplir les obligations suivantes :

  • compter dans votre équipe une majorité de praticiens maîtres de stage des universités,
     
  • compter également au moins un enseignant titulaire universitaire ou associé universitaire en médecine générale + un chef de clinique ou ancien chef de clinique de médecine générale,
     
  • accueillir régulièrement au moins un étudiant de deuxième cycle (externe) et au moins deux étudiants de troisième cycle en médecine générale (interne),
     
  • accueillir des stagiaires d’autres professionnels de santé en formation (ou l’envisager),
     
  • faire de la recherche en soins primaires.
     

Un statut valable 5 ans et soumis à évaluation

 
Votre qualification de MSPU sera valable 5 ans à compter de la date de signature de la convention tripartite.

À l’issue des 5 ans, il faudra produire une évaluation de vos actions d’enseignement et de recherche pour que votre labellisation MSPU soit renouvelée.
 

> L’arrêté du 18 octobre 2017, pour plus d’infos sur les MSPU

 
Découvrez les témoignages de professionnels de santé

  
Vous avez des questions sur le sujet ? Venez échanger dans la communauté MACSF avec d’autres pros de santé.
 

  

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×