L’étude de marché : essentielle avant de s’installer

Le 18.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Dans votre projet d’installation, elle devrait venir en premier. Découvrez comment la réaliser.

« Où m’installer pour m’assurer une activité soutenue à long terme ? ». Pour certains secteurs et certaines professions, la question ne se pose presque pas.

En zone sous-dotée ou pour les spécialités très recherchées sur l’ensemble du territoire, la demande est si forte qu’à la limite, peu importe le lieu, vous aurez toujours du travail. Il en va autrement par contre pour les zones ou professions déjà bien pourvues en professionnels de santé.

Alors, comment trouver votre lieu d’exercice ? Si en pratique, le choix est souvent guidé par les circonstances (petite annonce, proposition, mutation de votre conjoint…), ce n’est pas toujours le cas. Et surtout, cela peut s’avérer risqué.

C’est là qu’intervient l’étude de marché. Ses données vous aideront à trouver le bon secteur d’installation mais aussi à choisir le conventionnement adapté.
Pour la réaliser, vous allez examiner votre zone d’implantation potentielle sous deux angles : l’angle démographico-économique, et l’angle des besoins de santé.
 

L’étude démographique et économique : pour cerner le profil de la population

 
Densité de population, pyramide des âges, profil social… L’objectif est de réunir des données sur les habitants de votre secteur, pour identifier votre patientèle et prévoir son évolution à moyen-long terme.

Exemple : imaginons que vous soyez pédiatre. L’étude démographique pourra vous éviter de vous installer dans une zone où la population se renouvelle très peu.
 

L’étude des besoins de santé : pour connaître les caractéristiques du monde médical local

 
La zone est-elle sur-dotée, sous-dotée, équilibrée ? Qu’y trouve-t-on comme structures de soin : groupements, cabinets individuels, centres de santé, hôpitaux… ? Quelles sont les pratiques, côté conventionnement ? Quid des contraintes à l’installation imposées par votre profession ?

Exemple : imaginons que vous soyez infirmier ou infirmière. Dans une zone sur-dotée, vous ne pourrez vous installer en groupe qu’en reprenant ou en intégrant un cabinet existant.

Des aides financières dans les zones sous-dotées

S’installer dans un secteur sous-médicalisé peut vous offrir des avantages. Renseignez-vous ! > L’essentiel sur les aides à l’installation

Où trouver les données pour votre étude de marché ?

 
Tout dépend de votre profession. Certaines ont des outils prêts à l’emploi, d’autres non…
 

CartoSanté - pour les médecins généralistes, les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes et les chirurgiens-dentistes

Proposé par l’ARS et l’Assurance Maladie, cet outil permet d’analyser la démographie médicale française à partir d’indicateurs par profession et par type de données.

Si vous avez déjà une zone d’installation en tête, choisissez un maillage (région, département ou commune), sélectionnez votre zone d’étude, et CartoSanté vous proposera un « portait de territoire » complet incluant l’âge et la CSP de la population, l’offre et la demande de soins, etc. Vous pourrez ensuite exporter ces données.

Si vous hésitez, les cartes par profession peuvent vous aider à affiner. Elles vous renseigneront sur la densité médicale du territoire, les zones déficitaires, le nombre de bénéficiaires, le nombre d’actes, le profil de la population, etc.

Si vous êtes médecin généraliste

Vous pouvez aussi utiliser l'outil de cartographie de l'Ordre des médecins.

Podemo - pour les pédicures-podologues

Proposé par l’Ordre national des pédicures-podologues (ONPP), cet outil de cartographie propose des données démographiques sur les pédicures-podologues département par département. Elles sont actualisées tous les six mois.

Pensez aussi aux AGA, aux URPS, aux syndicats…

Quelle que soit votre profession, d’autres organismes peuvent vous aider à réunir les données dont vous avez besoin (chiffres d’affaires et démographie des professionnels de santé notamment) :

  • Les associations de gestion agrées (AGA)
  • Les unions régionales des professions de santé (URPS)
  • Vos syndicats

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×