Comment embaucher des salariés dans votre cabinet de groupe

Le 18.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Si recruter est nouveau pour vous, voici les questions à se poser et les formalités à remplir.

L’un des avantages de l’exercice en groupe, c’est qu’il permet d’embaucher un ou plusieurs salariés, là où seul, vous n’auriez peut-être pas pu vous le permettre. Mais si vous n’avez jamais fait l’expérience de recruter, la tâche peut vous paraître immense. Choix de l’employeur, sélection du candidat, formalités à remplir… Pour vous initier à l’art de l’embauche, nous avons compilé pour vous les infos essentielles et les questions à se poser.

Première question : qui sera l’employeur ? 

Légalement, plusieurs options s’offrent à vous, donc la question mérite d’être posée. Votre salarié peut en effet être embauché :

  • par un associé seulement, et y être rattaché en exclusivité.
  • par plusieurs d’entre vous : chacun signera alors un contrat à temps partiel avec le salarié.
  • par la société que vous avez créée (ex : société civile de moyens).
  • par un tiers : vous pouvez très bien externaliser des prestations comme le secrétariat, les prises de rendez-vous en ligne ou le ménage. À la clé : moins de formalités et d’absences à gérer, et pas d’indemnités à payer en cas de rupture du contrat de travail.

 

Comment trouver le bon candidat ?

Pour commencer, vous devez être au clair sur le profil que vous recherchez. Quelles fonctions vous seraient utiles ? À temps plein ou à temps partiel ? Le candidat doit-il avoir un diplôme particulier ? Quid de sa personnalité ?

Échangez bien sur ces différents points avec vos associés, car les attentes des uns et des autres ne vont pas forcément de soi…

L’art délicat de l’offre d’emploi

 
Une fois le profil identifié, il va falloir rédiger votre annonce de recrutement. Pôle emploi propose gratuitement un guide de rédaction des offres qui devrait vous aider.  

Côté diffusion de l’offre, vous aurez le choix : réseau Pôle emploi, sites des PAPS (portail d’accompagnement des professionnels de santé), petites annonces médicales, réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Viadeo…).

L’entretien d’embauche, préparez-le grâce à Pôle emploi

 
Si vous n’avez jamais mené d’entretien d’embauche, sachez que Pôle emploi propose un service en ligne gratuit  contenant des outils et des conseils pour préparer, conduire et analyser vos entretiens.

Là encore, si vous recrutez collectivement, il peut être utile de conduire les entretiens à plusieurs, ou de prévoir plusieurs étapes de recrutement pour s’assurer que le candidat pressenti fait l’unanimité.

 

Quelles sont les formalités d’embauche à respecter ?

 
Quand vous aurez trouvé la perle rare, vous aurez des formalités à remplir pour embaucher dans les règles. Nous avons résumé les principales ci-dessous, mais mieux vaut prendre conseil auprès d’un professionnel…
 

Le contrat de travail

 À durée déterminée ou indéterminée, il sera différent selon la convention collective qui encadre votre activité (médicale, dentaire, pharmacie…). 

La période d'essai

 
Elle peut être renouvelée une fois, à votre demande ou à celle de votre salarié. Elle peut aussi être rompue par l'un ou par l'autre. Pour cela, pas de motif à fournir ni de procédure à suivre. Mais il faudra respecter un préavis, variable selon la durée de présence de votre salarié.

La déclaration préalable à l’embauche (DPAE)

 
8 jours maximum avant la prise de poste, vous devrez effectuer une déclaration préalable à l’embauche auprès de l’URSSAF.

Vous y fournirez différentes informations sur vous et votre salarié (nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse…).

L’affiliation auprès des caisses de retraite complémentaire 

 
À l’embauche, il faudra aussi affilier votre salarié à une caisse de retraite complémentaire obligatoire Agirc (pour les cadres) et Arrco (pour les non-cadres).

Pour cela, il vous suffit de remplir le certificat d’adhésion que vous aura adressé le groupe de protection sociale compétent. Vous n’avez pas le choix de l’organisme. C’est votre branche d’activité qui le désigne.

Et si vous exercez avec des confrères de spécialités différentes, le groupe de protection sociale compétent sera déterminé selon des critères géographiques.

En savoir plus sur l’adhésion aux caisses de retraite

La mutuelle santé obligatoire

 
Enfin, vous devez proposer à tous vos salariés une complémentaire santé. Ils peuvent  la refuser s’ils ont déjà une complémentaire santé à l’embauche, s’ils sont titulaires d’un CDD de moins d’un an ou s’ils sont employés à temps très partiel avec des cotisations supérieures à 10% de leurs revenus (ex : personnel d’entretien embauché 2h par semaine).

Plus d’infos sur vos obligations en matière de mutuelle

Vous souhaitez répondre à vos obligations d'employeur tout en proposant à vos salariés une complémentaire santé complète et efficace ? C'est ici.

 

Pour embaucher de façon plus simple, pensez au titre emploi service entreprise (TESE)

 
Inspiré du « chèque emploi service », le TESE peut vous être utile pour embaucher à des postes comme le secrétariat, l’assistanat dentaire, l’entretien…

Toute la procédure est simplifiée et centralisée :

  • une déclaration unique d'embauche (DUE),
  • une seule déclaration pour la protection sociale
  • un seul règlement des cotisations sociales.

Pour cela, il suffit de vous inscrire en ligne sur le site du TESE.

Attention : pour en bénéficier, votre cabinet ne doit pas compter plus de 20 salariés.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×