Quelles solutions pour financer votre matériel médical ?

Le 18.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Crédit classique, contrat de location ou crédit-bail : trois formules s’offrent à vous.

Scanner, table de massage, ordinateur, mobilier… Quand on a besoin de matériel médical coûteux, il n’est pas toujours possible ou pertinent d’acheter comptant. Restent alors le crédit et la location. Dans ce domaine, vous aurez généralement le choix entre trois solutions de financement : le crédit classique, le contrat de location financière, et le crédit-bail. Passons-les en revue.

 

Le crédit classique : pour être immédiatement propriétaire de votre équipement

 
Vous connaissez le principe : en échange de mensualités calculées selon le montant et la durée de votre prêt, vous achetez votre matériel sans attendre. On parle de « crédit matériel classique ».

Les avantages : 
 

  • La sérénité d’être propriétaire de votre matériel.
  • La liberté de choix : neuf ou d’occasion, vous avez toute latitude pour choisir votre équipement. Idéalement, l’étalement du remboursement tiendra compte de la fragilité et/ou de l'obsolescence de l’appareil.
  • Les intérêts d’emprunts sont déductibles de vos revenus, ainsi que la dotation aux amortissements du bien. 

Les points de vigilance : 
 

  • Attention aux indemnités en cas de remboursement anticipé : elles peuvent alourdir le coût total du crédit, alors lisez bien les conditions du contrat.
  • Assurez votre matériel contre un éventuel bris de machine pendant la durée du prêt : en cas de pépin, vous éviterez ainsi de payer des mensualités pour du matériel inutilisable.

 

Vous envisagez un crédit classique ?

La MACSF propose un prêt professionnel à conditions privilégiées : un taux parmi les plus bas du marché, pas de frais de dossier et des modalités adaptées à vos besoins. N’hésitez pas à faire une simulation.

 

Le contrat de location financière : pour profiter de matériel récent

 
Au lieu d’acheter, vous pouvez être tenté de louer votre matériel médical par un contrat de location financière. Vous paierez des loyers à un organisme de financement (le bailleur), pour utiliser le matériel fourni et installé par le fournisseur.

 

 

                       

Les avantages : 
 

  • Vous bénéficiez de matériel récent : lecteur de carte vitale, ordinateur, installation téléphonique, photocopieur… Le fournisseur en assure parfois la maintenance, mais vous pouvez aussi la confier à une société spécialisée.
  • Les loyers versés sont déductibles de votre résultat imposable, puisque ce sont des charges d’exploitation.
  • Votre capacité d’emprunt reste intacte, puisqu’il s’agit bien de location.

Les points de vigilance : 
 

Les conditions de rupture : la durée du contrat est souvent assez longue (48, 60 voire 71 mois), et il vous engage totalement. Impossible de vous rétracter ou de résilier avant la fin, même en cas de cessation d’activité, de retraite ou de décès. Sinon, vous devrez bien souvent rendre le matériel et payer les loyers restants + une pénalité.

 

Le crédit-bail : la formule mixte entre location et achat

 
C’est la formule la plus courante chez les professionnels de santé pour financer du matériel neuf ou d’occasion. Le principe est simple : vous vous engagez à louer votre équipement à un organisme financier (le crédit-bailleur) pour une certaine durée. À la fin du contrat, vous avez la possibilité de devenir propriétaire du matériel, pour une somme généralement plutôt modeste.

Les avantages : 
 

  • La liberté de choix : vous êtes en principe libre de choisir votre matériel.
  • Les loyers sont en principe totalement déductibles de votre résultat imposable, sauf cas spécifiques (ex : véhicules de tourisme).
  • Votre capacité d’emprunt reste intacte : votre matériel n’est pas comptabilisé dans vos immobilisations. Votre trésorerie est préservée.

Les points de vigilance:
 

  •  Le montant investi dans un crédit-bail est souvent supérieur à celui engendré par un prêt bancaire classique.
  • La palette de choix du matériel est parfois restreinte : les entreprises de crédit-bail peuvent refuser d’acquérir / de financer un bien si elles le jugent obsolète ou difficile à revendre au terme du contrat de location.

 

Besoin d’un crédit-bail ?

La MACSF propose des solutions de crédit-bail spécialement conçues pour les professionnels de santé, à des conditions attractives. N’hésitez pas à faire une simulation.

Attention : Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×