Les dernières tâches à effectuer avant l’ouverture

Le 18.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

L’inauguration du cabinet approche ? Voici les démarches à effectuer pour finaliser le projet.

Ça y est, votre projet devient réalité et la date de l’ouverture approche. Vous vous êtes occupé des principales démarches administratives  en temps et en heure, mais il reste peut-être encore quelques tâches à effectuer. Pour être sûr de ne rien oublier, listons-les.

Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle

 
Il en faut une pour vous, mais aussi pour vos remplaçants. Pensez également à avertir l’assureur de votre local professionnel (et de votre véhicule si vous l’utilisez pour visiter vos patients). 

> Pour éviter les carences et les doublons, lisez l’interview de notre experte.

Besoin de faire le point sur les assurances nécessaires ?

Pour vérifier quelles assurances sont les plus adaptées aux particularités de votre cabinet, n’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers

 

Afficher les informations obligatoires dans le cabinet

 

> Plus d’infos sur les obligations réglementaires liées au local.

 

Faire votre déclaration à la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)

 
Elle doit être informée de l’existence de votre fichier de patientèle. Pour vous aider à gérer vos fichiers et l’information de vos patients, la CNIL propose un guide pratique dédié aux pros de santé.

> Le site de la CNIL

Commander vos ordonnances sécurisées

 
Environ 30 jours avant l’ouverture du cabinet, commandez à un imprimeur des ordonnances sécurisées pour la prescription des médicaments classés stupéfiants. 

Commander votre plaque professionnelle 

 
Pour être sûr qu’elle soit conforme, vérifiez les mentions et dimensions autorisées auprès de votre conseil de l’Ordre.

Exemple : si vous êtes médecin, vous pourrez mentionner sur votre lieu d'exercice, vos nom, prénom(s), numéro de téléphone, vos jours et heures de consultation, vos diplômes, titres et qualifications reconnus et votre situation vis-à-vis des organismes d’assurance-maladie.

Faire votre déclaration de détention auprès de l’autorité de sûreté nucléaire (ASN)

 
Si vous utilisez des sources radioactives, des générateurs électriques ou des rayonnants-ionisants, vous devez déposer à l’ASN une déclaration de détention de ces appareils et une demande d’autorisation d’exercice.

> Le site de l’ASN

Vous rendre visible et maîtriser votre communication sur Internet

Vous inscrire sur les pages jaunes

Si vous cherchez à développer votre patientèle, vous avez tout intérêt à être référencé dans les pages jaunes.

En général, vous aurez le droit de communiquer :

  • votre spécialité
  • vos nom et prénom(s)
  • vos adresses postale et électronique
  • vos numéros de téléphone et de télécopie
  • vos jours et heures de consultation
     

Créer votre fiche d’établissement sur Google

De la même façon, vous pouvez créer votre fiche Google gratuite. Vous apparaîtrez ainsi en bonne position dans les résultats de recherche des internautes (ex. : « dentiste Saint-Malo ») et sur Google Maps.

Vous pourrez surtout maîtriser les informations vous concernant, comme vos coordonnées, spécialités ou horaires de consultation. À l’exception, bien sûr, des éventuels avis négatifs laissés par des patients mécontents, que vous ne pourrez pas modifier…

Votre cabinet est victime de commentaires malveillants sur Internet ?

Sachez que notre contrat RCP-PJ propose une garantie optionnelle e-réputation.

En cas d’atteinte à votre réputation via Internet (dénigrement, injures, diffamation…), nous procédons au nettoyage et si besoin à l’enfouissement des informations

 

Créer votre site internet ou votre blog

Le Code de la santé publique interdit la publicité pour les professions médicales, et cela vaut évidemment aussi pour le contenu de votre blog ou de votre site.

En revanche, vous avez le droit de l’utiliser pour publier vos coordonnées (adresse et horaires du cabinet) et diffuser des articles de prévention et de santé que vous aurez rédigé.

Faciliter les prises de rendez-vous

Doctolib, Mondocteur, keldoc, Rdvmedicaux.com… Il existe de nombreuses plateformes de prise de rendez-vous en ligne très appréciées des patients.

Parmi leurs avantages : développer votre patientèle et, si vous n’avez pas embauché de personnel dédié, vous délester de cette tâche quotidienne et chronophage.

> Lire aussi : L’annonce de l’installation : une étape encadrée

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×