Médecin généraliste en centre de santé : Le Dr Lechaux a fait le choix d'un exercice à la carte

Le 12.11.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Le Dr Anne-Sophie Lechaux exerce dans le centre de santé municipal Ambroise Croizat de Châlette-sur-Loing, près de Montargis, dans le Loiret, depuis 2017, date de la création du centre (1). La médecin généraliste a également, en parallèle, une activité de salariée dans un centre de planification. Elle s'explique sur les raisons de son choix.

Pourquoi avez-vous choisi de venir travailler dans le centre de santé de Chalette-sur-Loing ?

Dr Anne-Sophie Lechaux : Entre mon avant dernier stage de médecine générale et mon dernier stage, j’ai pris une disponibilité de 6 mois pendant lesquels j’ai fait des remplacements en secteur libéral. Une fois ma thèse posée à Tours et mon DES bouclé, cela a été mon premier poste. Le Dr Christian Rolland, qui a monté le projet de ce centre de santé, a été mon maitre de stage. J’ai été en stage dans son cabinet libéral avant de venir au centre de santé comme contractuelle. C’est ainsi que j’ai connu ce centre, situé dans une localité qui se trouve à 45 km de mon domicile privé. Située dans un "désert médical", la municipalité est actuellement en recherche de nouveaux médecins (1).

Vous aviez donc fait d’emblée le choix d’exercer dans un centre de santé municipal ?

Dr Anne-Sophie Lechaux : Oui ! Je pouvais exercer la médecine libérale dans un lieu beaucoup plus proche de mon domicile. Cela a été un choix. Il a été motivé par le fait que dans ce centre de santé, je n’ai pas à gérer de paperasserie administrative, d’URSSAF, de CARMF ou de comptabilité, en un mot tout ce qui constitue les contraintes de la médecine générale libérale. En centre de santé, j’échappe à tout cela !

Cet exercice vous offre-t-il de meilleures conditions du point de vue des horaires de travail ?

Dr Anne-Sophie Lechaux : Je fais un temps plein choisi à la carte, de 35 heures par semaine à Châlette, où je travaille de 8 heures à 19 heures, durée sur laquelle je vois entre 30 et 35 patients. Je travaille également 5 heures par semaine dans un centre de Planification et Education familiale, à Montargis, géré par le département.

La médecine dans le secteur public vous offre-t-elle globalement une meilleure qualité de vie ?

Dr Anne-Sophie Lechaux : Ce type de structure permet, en tant que jeune installée, de ne pas se laisser déborder. En particulier dans le désert médical où nous nous situons. J’ai un enfant de 2 ans que je souhaite voir grandir. Je fais au moins 40 heures par semaine entre mes deux activités et deux heures de route par jour. J’ai un cadre de travail qui me permet de dire non et d’exercer mon métier sans les contraintes du libéral.

Propos recueillis par Jean-Jacques Cristofari
(1) Le centre de santé de Châlette-sur-Loing verra partir prochainement le Dr Rolland. Un autre médecin vient de quitter le centre qui emploie une généraliste à 70 % et un médecin retraité du secteur libéral. Il recrute activement et le fait savoir en diffusant un flyer qui explique "10 raisons de nous rejoindre".

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×