Ce qu’il faut savoir sur le diagnostic territorial

Le 18.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Aussi appelé « analyse territoriale », c’est un outil indispensable pour poser les bases de votre projet de MSP. Que contient-il et comment le réaliser ?

Dans le long chemin qui mène à la création d’une maison de santé, la première étape, c’est d’étudier le territoire dans lequel elle va s’intégrer. Quelles sont les caractéristiques de la population ? A-t-elle vraiment besoin d’une MSP ? Les professionnels de santé sont-ils prêts à s’impliquer ? Le diagnostic territorial (ou « analyse territoriale ») va répondre à ces questions. Avec au programme, deux grands volets : l’étude d’opportunité et l’analyse de la motivation.

 

L’étude d’opportunité : pour connaître l’offre de soins et les besoins de la population

 
Cette partie du diagnostic vise à réunir des données  sur :

  • le contexte géographique : villes concernées, communauté(s) de communes, canton(s), étendue du territoire, accessibilité, circulation au sein du territoire (zones de montagnes)…
     
  • La sociodémographie de la population locale : nombre d’habitants, structure d’âges, professions, chômage,…
     
  • l’offre de soins : principaux établissements de santé du territoire, cabinets de groupe, centres de santé, offre hospitalière publique et privée.
     
  • les besoins de la population : les principaux indicateurs sur l’état de santé de la population.
     
  • les données épidémiologiques : taux des affections de longue durée (ALD), taux de mortalité…
     
  • la densité des professionnels de santé (avec projection à 5 ans), leur localisation et la distance des établissements de santé.
     
  • les professionnels de santé qui pourraient intégrer la future MSP : l’annuaire santé d’Ameli vous permettra de les identifier; il suffira ensuite d’un outil comme Google Maps pour les visualiser sur une carte.
     
  • l’offre médicosociale (établissements et services) et les actions de prévention menées sur le territoire.
     
  • les acteurs locaux qui pourraient s’impliquer dans votre projet :conseil régional, mairie, élus….
 

 

L’analyse de la motivation des professionnels de santé : parce que la réussite du projet en dépend

 
Qui n’a pas entendu parler de ces cas de MSP flambant neuves devenues très vite des coquilles vides, faute d’un véritable intérêt de la part des professionnels de santé du secteur ? Ils montrent combien il est crucial de tester la motivation de vos consœurs et confrères avant de vous lancer. Car sans leur soutien, votre projet a peu de chances d’aboutir.
 

Analyser la motivation, O.K… mais comment ?

Le mieux est de contacter les praticiens du territoire pour leur parler de votre projet. Leur paraît-il pertinent ? Seraient-ils prêts à s’impliquer ?

C’est souvent le leader du projet de MSP qui s’occupe de cette partie du diagnostic.

Autre indicateur (dans le cas d’un portage public) : la présence des professionnels de santé locaux aux réunions d’information organisées par la mairie autour du projet.
 

Avec quels outils réaliser le diagnostic territorial ? 

Souvent, le diagnostic territorial est délégué à un cabinet d’études. Mais au cas où vous vous lanceriez dans cette tâche vous-même, voici les principaux outils à votre disposition :

  • Les données fournies par l’INSEE.
     
  • Les cartographies de l’ARS : zones fragiles, en difficultés, sous-dotées, sur-dotées, « sans sage-femme ».
     
  • Le portail d’accompagnement des professionnels de santé (PAPS)
     
  • CartoSanté, l’outil proposé par l’ARS et l’assurance maladie : données démographiques médicales et paramédicales, consommation de soins, attractivité et accessibilité, densité des professionnels de santé…
     
  • L’observatoire régional de la santé : données démographiques médicales et paramédicales, problématiques de santé.
     
  • L'annuaire santé d’ameli.fr : les professionnels de santé exerçant sur votre territoire, les structures sanitaires et médico-sociales.
     
  • L’atlas de la démographie médicale proposé chaque année par le conseil national de l’Ordre des médecins.
     
  • La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) : des dossiers et des analyses utiles pour mieux comprendre les territoires. 
     
  • L'annuaire sanitaire et social : les structures sanitaires et médicosociales présentes sur votre territoire.
     
  • Le système d’information géographique de la politique de la ville et l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV).
     
  • Et bien sûr, les services municipaux/d’agglomération du territoire.
     

Une fois votre diagnostic territorial réalisé, vous aurez déjà un premier atout crucial de votre côté. Mais pour aller plus loin, vous aurez besoin d’un autre outil de connaissance précieux : l’étude de faisabilité.

  
Vous avez des questions sur le diagnostic territorial ? Venez partager vos expériences et vos questions avec d’autres pros de santé sur le forum.
 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×