Budget : la Santé et l'Ecologie ciblés pour les coupes d'effectifs dans les ministères

Le 22.09.2019

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Le budget de la santé

Les arbitrages ont eu lieu. Alors que le projet de loi de finances (PLF) pour 2020 doit être présenté le 25 septembre prochain, « Le Parisien » a pu consulter les lettres plafonds, des documents internes établissant les choix budgétaires de 2020 et notamment les coupes dans les effectifs, prévues dans les différents ministères.

Ainsi le gouvernement vise à supprimer 7.062 postes dans la fonction publique d'Etat d'ici à 2022, selon les informations du « Parisien » confirmées par des sources concordantes. Au rang des principales victimes de ces coupes dans les effectifs figurent la Santé et l'Ecologie. Le ministère des Solidarités et de la Santé va ainsi se voir amputer de 1.080 postes, soit une baisse de 6,1 % de ses effectifs d'ici à 2022. Dès l'an prochain, la baisse sera de 2,2% soit 396 postes en moins. Il s'agit de postes dans les administrations centrales du ministère, pas dans les hôpitaux.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire perdra lui 1.769 postes en 2020 soit 1,8 % de ses effectifs et 5 % en 2020. Dans les cas des suppressions après 2020, cela se fera après validation dans les budgets suivants.

Le ministère de l'Action et des Comptes publics joue le rôle du « bon élève » de la réforme de l'Etat avec 5.731 postes en moins entre 2019 et 2022, soit 4,6 % des effectifs.

Des postes en moins, des budgets en hausse

Certains arbitrages semblent à première vue plus surprenants que d'autres. Ainsi, au sein du ministère de l'Action et des Comptes publics, la mise en oeuvre d'un tel plan est facilitée par le prélèvement à la source. Mais l'annonce de suppressions de postes dans le ministère de la Transition écologique peut étonner, dans un contexte marqué par les débats sur le réchauffement climatique et une percée des écologistes aux élections européennes : « Alors que les Français sont attachés à une véritable politique écologique, cela aurait été l'occasion pour le gouvernement de lancer un plan qui repose sur les fonctionnaires », a réagi Luc Farré, secrétaire général de l'Unsa Fonction publique, interrogé dans « Le Parisien ».
Budget 2020 : le gouvernement peine à atteindre son objectif de déficit

A Bercy, on rétorque que suppression de postes ne signifie pas baisse du budget pour ces cabinets. « Ce ne sont pas les effectifs qui comptent, mais les investissements », assure une source ministérielle. Le ministère de la Transition écologique est le cinquième portefeuille le mieux doté avec une enveloppe qui devrait gonfler de près de 640 millions d'euros l'an prochain, soit une hausse de 2%.

Quant au ministère des Solidarités et de la Santé, Bercy répète que les hôpitaux ne figurent pas dans le champ. Là, les effectifs seront en hausse et ses crédits devraient augmenter de 820 millions d'euros en 2022. La troisième plus forte hausse après le ministère des Armées et l'Education nationale.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×