Immobilier : de quoi rêvent les Français ?

Le 16.05.2017 par HELENE DUPUY

logo les échos

envoyer un email envoyer un email

Les Français rêvent d'habiter dans une maison plutôt qu'un appartement et plébiscitent l'ancien bien davantage que le neuf.

Etre propriétaire d'une splendide maison ancienne et rénovée. Voilà le rêve de la très grande majorité des Français. C'est ce qui ressort du baromètre du « rêve immobilier » réalisé par Bien'ici*. Ainsi, la très grande majorité des Français (76 % des femmes et 71 % des hommes interrogés) rêve de posséder un jour une habitation. Un désir particulièrement prégnant chez les 18-24 ans : ils sont 95 % à déclarer avoir déjà le rêve d'être propriétaire. Une envie qui décroît avec l'âge, puisque ils ne sont plus qu'environ 65 % des 25-54 ans à le souhaiter, puis cette envie revient puisque 75 % des 55-64 ans le souhaitent et 94 % des plus de 65 ans. « On peut comprendre que cette envie s'affaiblisse chez les 25-54 ans, qui sont rattrapés par la réalité et la difficulté d'être jeune propriétaire en France », explique David Benbassat, directeur général de Bien'ici. La France a l'un des plus faibles taux de propriétaires en Europe (58 % en France en 2016, selon l'Insee)

La maison davantage plébiscitée que l'appartement

Les Français préfèrent habiter dans une maison qu'un appartement. C'est le cas pour 63 % des femmes et jusqu'à 79 % pour les hommes qui avouent choisir une « splendide maison » plutôt qu'un « magnifique appartement ». Si, dans leur ensemble, les Français disent préférer l'ancien rénové au neuf, c'est surtout vrai chez les hommes (86 %), tandis que les femmes préfèrent légèrement le neuf rénové (56 %)

Peu souhaitent vivre à Paris (4 % des femmes, 14 % des hommes), dans un petit village (24 % des femmes, 14 % des hommes) ou totalement isolés (4 % des femmes, 1 % des hommes). La grande majorité des Français (35 % environ) préférant « une grande agglomération (hors Paris) » ou « en périphérie d'une grande ville » (34 % environ). Plus on vieillit, plus l'envie de s'éloigner de la capitale semble fort. Ainsi, 89 % des 18-24 ans rêvent de Paris alors que de 25 à plus de 65 ans on préfère «une grande ville ou une agglomération ».

Lire aussi :

> Immobilier : dans quelles villes investir ?
> Immobilier ancien : la hausse, jusqu'où ?
> Immobilier : vers de nouveaux records de prix dans les grandes villes

Paris attire les jeunes mais repousse les plus âgés

A la question « où se situe l'habitation de vos rêves ? »
18-24 ans : dans la capitale (89 %), en périphérie d'une grande ville (5 %), isolée (1 %), en agglomération (3 %), dans un petit village (2 %)
25-34 ans : dans la capitale (2 %), en périphérie d'une grande ville (34 %), isolée (0 %), en agglomération (31 %), dans un petit village (33 %)
35-44 ans : dans la capitale (11 %), en périphérie d'une grande ville (55 %), isolée (10 %), en agglomération (2 %), dans un petit village (22 %)
45-54 ans : dans la capitale (1 %), en périphérie d'une grande ville (24 %), isolée (1 %), en agglomération (49 %), dans un petit village (25 %)
55-64 ans : dans la capitale (1 %), en périphérie d'une grande ville (24 %), isolée (1 %), en agglomération (62 %), dans un petit village (12 %)
Plus de 65 ans : dans la capitale (14 %), en périphérie d'une grande ville (28 %), isolée (2 %), en agglomération (42 %), dans un petit village (14 %)

Côté localisation, c'est l'Ile-de-France qui arrive en tête des régions qui font rêver les Français avec plus de 22 % des votes. En deuxième position se situe l'Auvergne Rhône-Alpes (15 %) à égalité avec la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, puis la Nouvelle Aquitaine (13 %) en quatrième position. « On comprend entre les lignes que les Français souhaitent habiter dans ou en périphérie de Paris, Lyon, Toulouse et Bordeaux. Les Français restent raisonnables et sont conscients de l'importance d'habiter proches d'une grande ville qui soit un bassin d'emplois », souligne David Benbassat.

Régions les plus plébiscitées

Ile-de-France : 22 %, Auvergne Rhône-Alpes : 15 %, Occitanie / Pyrénées-Méditerranée : 15 %, Nouvelle Aquitaine : 13 %, Normandie : 11 %, Bretagne 9 %, PACA : 8 %, Hauts-de-France : 3 %, Pays-de-Loire : 2 %, Corse : 2 %, Bourgogne Franche-Comté : 0 %, Centre - Val de Loire : 0 %, Grand Est : 0 %

* Sondage réalisé par newsletter durant la période du 4 au 10 mai 2017 auprès de 87.000 personnes inscrites sur la base Bien'ici et représentatives de la population nationale française. Profils des personnes interrogées : 54% de femmes et 46% d'hommes. Tranches d'âges : 18-24 ans : 3%, 25-34 ans : 15%, 35-44 ans : 23%, 45-54 ans : 21%, 55-64 ans : 20%, plus de 65 ans : 18%.

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×