La confiance est revenue en 2017 dans les salles de marché

Le 13.03.2017 par PIERRICK FAY

logo les échos

envoyer un email envoyer un email

Prudents en 2016, les analystes affichent leur confiance dans les entreprises en 2017, selon l'enquête annuelle de Fidelity International.

La hausse des marchés financiers depuis six mois le laissait présager, la confiance des analystes s'est nettement améliorée. Elle a même connu, en un an, un retournement de tendance extrêmement puissant, selon le sondage annuel réalisé par Fidelity auprès de 146 analystes. Cette enquête reflète aussi le niveau de confiance des entreprises, puisqu'elle repose sur les entretiens annuels (plus de 17.000) réalisés auprès des dirigeants des plus grandes entreprises du monde. « C'est un baromètre pour apprécier les perspectives des entreprises et un outil précieux pour détecter les tendances », explique Jean-Marc Didier, chez Fidelity International. Prudents au début de l'année dernière, leur niveau de confiance est plus haut depuis 2014. Il faut dire qu'en 2016 l'enquête avait été publiée peu après l'un des pires débuts d'année sur les marchés financiers depuis des lustres. Il intervient aujourd'hui alors que Wall Street bat des records et qu'il souffle dans l'air sur les marchés l'espoir d'une reprise sensible de l'économie.

L'indicateur du sentiment de Fidelity repose sur 5 composantes : la confiance des dirigeants, les dépenses d'investissement, le niveau des dividendes versés, la rentabilité des entreprises et la situation du bilan. Le changement le plus notable ? La confiance du management, « un critère plus qualitatif qui traduit un certain changement d'état d'esprit », reconnaît Jean-Marc Didier. Autre évolution : les investissements. « Après trois années difficiles, les dépenses de "capex" sont bien orientées, il y a un redéploiement des capacités d'investissement, ce qui est positif. Mais on constate aussi que les entreprises prennent en compte une rupture dans le modèle de la consommation, avec une tendance à revoir les endroits où elles vont investir, en privilégiant beaucoup plus les investissements sur Internet. »

Reprise de la demande

Mais le « principal moteur » de la croissance bénéficiaire des entreprises sera bien la reprise de la demande, « cette accélération cyclique mondiale » vue comme « une vague sur laquelle surfent tous les bateaux », apprécie Fidelity. Et qui profite à tous les pays, même si l'amélioration est surtout perceptible dans les pays émergents de l'Europe de l'Est, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique latine. La Chine est aussi revenue à son plus haut niveau depuis 2014.

Après un retournement aussi brutal, la tendance est-elle solide ? « C'est une question qui revient souvent dans les réflexions des entreprises. N'est-on pas au bout du cycle ? », notamment dans un contexte de changement des politiques monétaires. « Tout durcissement monétaire prématuré avant que les politiques budgétaires n'aient le temps de prendre effet pourrait précipiter la fin du cycle économique », prévient ainsi Fidelity, même si, « en 2017 les profils des sociétés sont plutôt sains. Elles sont relativement peu endettées et leur situation paraît plus solide qu'il y a quelques années ». Autre risque potentiel : l'inflation, qui « commence à se caractériser plus nettement dans certaines zones, comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. Mais elle semble largement guidée par la composante énergétique, et beaucoup estiment que l'inflation touchera un point haut début 2017 et que cela ne sera donc pas significatif ».

Enfin, constate Fidelity, « les incertitudes politiques ont peu d'impact sur la stratégie des entreprises », malgré une certaine prudence à l'égard du Brexit, mais aussi du « protectionnisme, vu partout avec une certaine suspicion ». Pour Jean-Marc Didier, l'exemple de la chute du sterling témoigne aussi de leur « capacité à s'adapter dans l'évolution de leur base de coûts. De ce point de vue, le temps des entreprises est plus rapide que le temps politique ».

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×