Comment devenir infirmier quand on est aide-soignante ?

Le 07.04.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Formation infirmière IDE

Vous êtes aide-soignant(e) et vous rêvez de devenir infirmier(ère). Quelle formation suivre ? Comment la financer ? Quels défis allez-vous devoir relever ?

Tout d’abord, une seule formation permet de devenir infirmier diplômé d’état (IDE) : celle dispensée dans les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI).

Les conditions d’entrée dans un IFSI 

Plusieurs centaines d’IFSI sont répartis sur toute la France. Pour y accéder, l’aide-soignant (AS) doit tout d’abord constituer un dossier comprenant : son diplôme, une pièce d’identité, une lettre de motivation, un CV, ses attestations employeur.

Si son dossier est recevable, il est convoqué à un oral au cours duquel il présente, pendant 20 minutes, son expérience professionnelle et ses motivations. « Lors de cet échange, le jury vérifie ses capacités cognitives et de travail, ainsi que sa réelle volonté de se réengager dans une formation professionnelle », précise Laurence Ledesma, Inf​. PhD en Sciences de l’éducation et de la formation, spécialité formation des adultes et analyse des activités, à l’IFITS (Institut de Formation Interhospitalier Théodore Simon). L’épreuve écrite comprend quant à elle des calculs simples, une rédaction et des questions dans le domaine sanitaire et social.

L’oral et l’écrit sont chacun notés sur 20. Pour être admis à l’IFSI, il faut la moyenne, sans note inférieure à 8/20.

Une formation sur 3 ans

La formation s’effectue sur trois ans et comporte 2100 heures de cours et 2100 heures de stage. A partir de septembre 2020, elle ne devrait toutefois plus durer que 2 ans et demi (voire deux ans) pour les AS, suite aux mesures annoncées par Agnès Buzyn en février 2020 pour renforcer l'attractivité de leur métier.

A l’heure actuelle, les cours recouvrent 6 champs disciplinaires :

  • sciences humaines, sociales et droit ;
  • sciences biologiques et médicales ;
  • sciences et techniques infirmières - fondements et méthodes ;
  • sciences et techniques infirmières - les interventions ;
  • intégration des savoirs et postures professionnelles infirmières ;
  • méthodes de travail.

Les 6 stages requis sont proposés par l’IFSI mais les démarches personnelles sont autorisées. 4 types de stages doivent obligatoirement être accomplis :

  • soins de courte durée ;
  • soins de longue durée, soins de suite et réadaptation ;
  • soins individuels et collectifs sur les lieux de vie ;
  • soins en psychiatrie, santé mentale.

Les deux derniers dépendent du projet professionnel de chacun.

Le diplôme final est de grade licence. En cas d’abandon (très rare chez les AS), les semestres acquis donnent droit à des passerelles vers d’autres études.

Des prises en charge possibles (et souhaitables)

La meilleure solution est de faire part de sa volonté d’évoluer à son supérieur hiérarchique : « c’est le rôle des cadres de santé, en entretien d’évaluation annuelle, de faire émerger des besoins de formation continue et de favoriser l’accès à l’évolution professionnelle vers le métier d’infirmier pour les AS qui en ont le profil », pointe Laurence Ledesma.

Si le projet est accepté, la formation est prise en charge par l’employeur (frais de scolarité et traitement de base). Une condition : avoir trois ans d’ancienneté dans son travail d’AS en France. En cas de refus, d’autres solutions sont possibles : la liste des organismes est disponible auprès de l’employeur et de l’IFSI.

En l’absence de financement, sans salaire, les conditions peuvent s’avérer difficiles, les indemnités versées pendant les stages étant très modestes. Le financement est donc essentiel pour aborder plus sereinement la reprise d’études et le changement de vie qui l’accompagne. Une recommandation ? Tout mettre en place avant de passer le concours d’entrée dans un IFSI afin d’éviter d’être reçu au concours mais de devoir reporter la formation faute de prise en charge.

Un poste après le diplôme 

L’AS a un engagement de servir dans l’établissement qui l’a financé pendant une période au moins équivalente à la durée de ses études, souvent 5 ans dans les faits.

Il est affecté dans un service de soins en tant qu’infirmier, mais pas forcément dans le secteur d’activité de son choix : tout dépend des postes disponibles.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×