Professionnels de santé : limitez les risques du téléphone au volant

Le 07.03.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Dans l’exercice de votre métier, répondre à un appel ou contacter un correspondant depuis votre véhicule est parfois une nécessité. Les systèmes audio légaux sont désormais restreints en voiture ou à moto. Nos conseils.

Smartphone au volant : pensez aux risques !

Déficit d’attention, modification du comportement visuel, prise de décision altérée : ces paramètres augmentent fortement les risques d’accident. Ils sont multipliés par 3 lors d’un appel et par 23 pour un sms. 1 accident corporel sur 10 est imputable à l’usage du téléphone ou autres distracteurs au volant selon l’association Prévention Routière.

Ce niveau de risque explique la sévérité des sanctions si vous êtes pris sur le fait : une contravention de 4e classe avec un retrait de 3 points sur votre permis de conduire et une amende de 135 euros à 750 euros selon votre délai de paiement.

Le smartphone coincé dans le casque de protection et les oreillettes sont aussi bannis. Si vous utilisez un vélo pour vos trajets domicile-travail ou à titre récréatif, sachez que la mesure vaut aussi pour les deux-roues non motorisés. »

Quels sont les systèmes de communication autorisés en conduisant ?

Kinésithérapeute, sage-femme, infirmière, médecin, comme beaucoup d’autres professionnels de santé souvent sur la route, pour gérer vos messages, les dispositifs portés à l’oreille ou tenus en main sont interdits. Les solutions se limitent aux sons par haut-parleur.

En voiture : l’usage de tout terminal mobile à la main, des oreillettes filaires et Bluetooth ou de casque audio, portés sur 1 ou 2 oreilles est exclu. Mais vous pouvez recourir à :

  • Un dispositif intégré via la console multimédia centrale du véhicule
  • Un kit mains-libres Bluetooth, fixé sur le pare-soleil par exemple
  • Un transmetteur FM Bluetooth
  • Un système embarqué comme MirrorLink, Apple CarPlay ou Android Auto

Pour les motos : l’autorisation vaut seulement pour un dispositif intégré dans le casque du conducteur.

À l’arrêt : l’utilisation de votre smartphone sans ou avec oreillettes est autorisée, mais à une seule condition : votre moteur doit être coupé. Sinon, votre véhicule est considéré « en circulation » et vous serez en infraction par rapport au code de la route.  

  • Les exceptions : l’interdiction de systèmes mobiles susceptibles « d’émettre un son à l’oreille » pendant la conduite ne s’applique pas aux véhicules d’intérêt général prioritaires (VIGP) ni aux porteurs d’appareils électroniques correcteurs de surdité.

Bon à savoir :

  • Mode Conduite : l’application mobile qui répond à votre place

Pour éviter l’usage du smartphone au volant, la Sécurité Routière a développé une application spécifique, disponible seulement pour Android. Baptisée Mode Conduite, elle envoie automatiquement un message audio ou sms aux personnes qui cherchent à vous joindre, en leur mentionnant votre indisponibilité.

 
envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn
Nos produits
Assurance auto

Une assurance auto en ligne conçue pour les professionnels de santé, afin de rester mobile en toutes circonstances.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×