4 pistes pour réduire ses impôts

Le 19.01.2017

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Investir dans l’immobilier ou dans une PME, épargner pour sa retraite ou encore améliorer l’efficacité énergétique de son logement : il existe de nombreuses façons de réduire le montant de ses impôts. Tour d’horizon.

Investir dans l’immobilier

Valable jusqu’en décembre 2017, le dispositif « Pinel » s’adresse notamment à celles et ceux qui font construire ou qui achètent un logement neuf (ou en l’état futur d’achèvement) dans le but de le louer. Il donne droit à une réduction d’impôt, sous réserve de respecter plusieurs conditions liées au locataire (revenus…) mais aussi au bien loué. A cet égard, plusieurs critères entrent en jeu, par exemple une durée minimale d’engagement de location, de 6 à 12 ans. C’est d’ailleurs elle qui détermine le taux de réduction d’imposition : 12% pour une location de 6 ans ; 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans (ou respectivement 23%, 29% et 32% en outre-mer). Le montant total de l’investissement est plafonné à 300 000€ par an et 5 500€/m² de surface habitable.

Autre dispositif fiscalement intéressant : le « Censi-Bouvard ». Dans sa version 2017, il vise l’achat de biens immobiliers meublés en résidence-services, à savoir les résidences seniors, étudiantes et Ehpad (à l’exclusion des résidences de tourisme), destinées à la location. L’investisseur peut alors profiter d’une réduction d’impôt égale à 11% du prix de revient du bien, dans la limite globale annuelle de 300 000€.

Financer une PME

Vous pouvez aussi bénéficier d’un avantage fiscal si vous investissez en numéraire, lors de la constitution ou de l’augmentation de capital d’une PME de moins de 7 ans. La réduction d’impôt s’élève alors à 18% du montant versé, retenu dans la limite annuelle de 50 000€ pour une personne seule, ou 100 000€ pour un couple. Une condition : conserver vos titres pendant 5 ans minimum.

Epargner pour sa retraite

Plusieurs options permettent d’épargner pour sa retraite tout en profitant d’un cadre fiscal avantageux. Parmi elles figure la souscription d’un contrat assurance vie. En effet, passé 8 ans, celui-ci donne droit à un abattement annuel de 4600€ (ou 9200€ pour un couple) dû sur les intérêts. Au-delà de ces abattements, les produits (intérêts et plus values) sont imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu mais vous pouvez lui préférer l’option pour le prélèvement forfaitaire libératoire qui n’est que de 7,5% au bout de 8 ans d’adhésion. Bien entendu, comme la plupart des placements, les produits demeureront soumis aux prélèvements sociaux de 15,5%.

Autre solution : le Perp (plan épargne retraite populaire), grâce auquel les cotisations versées peuvent être déduites du revenu net global. Un plafond a été fixé, égal au plus élevé des montants suivants :

  • 10% des revenus professionnels (retenus dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale) ;
  • ou 10% du plafond annuel de la Sécurité Sociale.

Le contrat Madelin est aussi une solution intéressante en vue d’épargner pour sa retraite. Mais il ne s’adresse qu’aux professionnels indépendants, les travailleurs non salariés (TNS), qui peuvent déduire de leurs revenus professionnels les cotisations versées (dans la limite de certains plafonds).

Optimiser la performance énergétique de son logement

Propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), sans condition de ressources. Il suffit qu’ils réalisent certains travaux d’efficacité énergétique dans leur résidence principale, située en France et achevée depuis plus de 2 ans : isolation thermique, équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant grâce à une énergie renouvelable... La réduction fiscale s’élève à 30%  du prix d'achat TTC des équipements, matériaux ou appareils éligibles, dans la limite de 8 000€ pour une personne seule (ou 16 000€ pour un couple ; et 400 supplémentaires par personne à charge) sur une période de 5 ans.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Retraite Madelin

La constitution d'une retraite complémentaire associée à une fiscalité avantageuse.

PERP

Un complément de revenus garanti à la retraite dans un cadre fiscal attractif.

Découvrez les articles sur le même sujet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×