6 bonnes raisons d'ouvrir une assurance vie pour ses enfants

Le 06.06.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Des parents ouvrent un contrat d'épargne pour leur enfant.

Vous avez déjà une assurance vie, bravo ! Mais avez-vous pensé à vos enfants ? On vous explique pourquoi c'est une très bonne idée d'ouvrir dès maintenant une assurance vie pour vos enfants.

1. Parce que l'argent, c'est l'avenir (de vos enfants)

 
C'est une vérité bien connue des parents. Les enfants, cela coûte cher et pas seulement au début ! Frais de garde, scolarité, activités, séjours linguistiques, études, logement... Pour faire face à toutes ces dépenses, il est important d'anticiper, et de se constituer une épargne que vous pourrez mobiliser le moment venu.
 

2. Pour prendre date et commencer au plus vite à remplir la tirelire

 
N'attendez pas que votre enfant ait de vrais besoins pour vous soucier de leur financement. Saviez-vous qu'il était possible d'ouvrir une assurance vie dès la naissance ?
Sans compter que vous y prendre tôt, c'est aussi prendre date, et bénéficier plus tard à plein des avantages fiscaux liés à l'ancienneté du contrat.
 

3. Pour épargner, doucement, mais sûrement

 
Avec l'assurance vie MACSF, vous pouvez mettre en place facilement des versements programmés (ou prélèvements automatiques) au profit de votre enfant.

Faisons un rapide calcul : en versant ne serait-ce "que" 30€ par mois (le minimum autorisé) dès sa naissance, c'est près de 6 480 euros que votre enfant aura accumulés à l'âge de 18 ans (hors frais de versement et de gestion). A ce capital, il faut ajouter les intérêts et plus-values que le contrat aura générés.

Et tout ça, avec un effort d'épargne relativement modeste. Ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ?
 

4. Pour profiter du temps long

 
Toute une vie d'épargnant devant soi ! L'avantage d'avoir un horizon de long terme, c'est que celui-ci autorise la "diversification", c'est-à-dire le fait de placer son épargne sur des supports un peu moins sécurisés dits en "unités de compte", pour espérer des rendements plus élevés sur la durée.

En prenant des risques (modérés) pour vos enfants, vous leur rendrez probablement service ! Mais attention, il existe un risque de perte en capital sur les supports en unités de compte. Pour une épargne qui vous ressemble, veillez au préalable à bien déterminer votre profil d'épargnant avec votre conseiller MACSF.
 

5. Parce que l'épargne reste disponible à tout moment

 
Vous vous étiez promis de ne pas toucher à cette cagnotte et pourtant des imprévus vous obligent à "casser la tirelire" ?

C'est dommage, mais c'est aussi un des atouts de l'assurance vie : à tout moment, il est possible de disposer de son argent et de récupérer sa "mise". Contrairement à une idée reçue très répandue, l'épargne n'est pas bloquée sur un contrat d'assurance vie.

Comment faire ? Il suffit de demander un rachat partiel, pour récupérer une partie des sommes placées, ou bien un rachat total pour en récupérer l'intégralité et clore le contrat.
 

6. Parce que la fiscalité de l'assurance vie reste avantageuse

 
Avec l'assurance vie, vous disposez d'un cadre fiscal avantageux. Seuls les gains générés par le contrat sont imposables.

Et même si la réforme de la "flat tax" a légèrement relevé les taux d'imposition des contrats détenus depuis plus de 8 ans, cela ne vaut qu'au-delà d'un seuil de 150 000 €. L'abattement annuel de 4 600€ (pour une personne seule) ou 9 200€ (pour des personnes soumises à imposition commune) est toujours applicable.
 

Qui souscrit ? 2 solutions

 

  • ouvrir le contrat à votre nom et désigner votre enfant comme bénéficiaire. Vous pourrez réaliser des rachats partiels pour répondre à ses besoins et le capital lui sera transmis si vous veniez à décéder.
  • ouvrir le contrat au nom de votre enfant. A sa majorité, il pourra disposer librement du capital constitué.
     

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Assurance vie

La constitution et la gestion de votre épargne en souplesse, dans un cadre fiscal privilégié.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×