2017 : Make market great again ! Et bonne année à tous !

Le 03.01.2017
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 24 au 30 décembre. Le CAC 40 finit l’année sur une progression hebdomadaire de 0,47% à 4 862,31 points, pour une performance annuelle positive qui s’élève à 4,86%.

Marchés financiers

Le CAC 40 finit l’année sur une progression hebdomadaire de 0,47% à 4 862,31 points, pour une performance annuelle positive qui s’élève à 4,86%. L’indice parisien a pourtant passé la majeure partie de l’année dans le rouge sous l’effet de la chute des cours du pétrole, des interrogations sur l’évolution de la politique monétaire américaine et des inquiétudes à propos du secteur bancaire italien. En milieu d’année, le vote anglais favorable au Brexit a également provoqué une onde de choc. De façon inattendue, c’est la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine qui a donné aux marchés l’élan nécessaire pour repasser dans le vert. La politique de relance budgétaire et de baisse des impôts promise par le futur président des Etats-Unis, couplée à la remontée des cours de l’or noir, a permis aux indices américains de finir l’année en trombe entraînant dans leur sillage les marchés européens. La performance du CAC 40 n’est ainsi devenue positive qu’au début du mois de décembre, avant de clôturer à son plus haut niveau de l’année. La progression reste cependant près de deux fois inférieure à celle de l’an passé (+8,53%).

Dans le reste de l’Europe, il faut noter la performance de la bourse de Londres dont l’indice FTSE 100 a gagné plus de 14% cette année malgré le Brexit. Les marchés financiers britanniques ont bénéficié du rebond impressionnant des valeurs minières dû à la remontée du cours des matières premières et des bonnes performances des valeurs exportatrices favorisées par la baisse de la livre (-17% sur l’année). L’Italie termine en bas du classement des grands indices européens avec une chute de 10% du FTSE MIB plombé par les valeurs financières.

Aux Etats-Unis, les indices se sont redressés plus tôt et ont passé une bonne partie de l’année en territoire positif.  Wall Street finit d’ailleurs à des niveaux historiquement élevés, le Dow Jones juste sous les 20 000 points après une progression de 13,4% sur l’année, et le Nasdaq proche des 5 400 points avec 7,5% de hausse en 2016.

Sur le marché obligataire, l’année s’est déroulée en deux temps. Après un premier semestre marqué par une tendance baissière, la deuxième partie de l’année a vu les taux longs remonter. La hausse des cours du pétrole et la politique envisagée par D.Trump ont permis aux investisseurs de croire au retour de l’inflation. Enfin, la normalisation progressive attendue des politiques des banques centrales a accentué le mouvement en fin d’année. Aux Etats-Unis, où la réserve fédérale a déjà initié le mouvement, le taux souverain 10 ans a fini l’année en hausse à 2,44%. En France, malgré la forte progression du quatrième trimestre, le taux 10 ans termine en baisse à 0,69% contre 0,99% à la fin de 2015.

Autre classe d’actifs à avoir bien performé, le pétrole, qui après avoir mal commencé l’année, clôture finalement sur un gain de plus de 50%. Après avoir touché un point bas de 27 dollars en janvier, le Brent se négociait le 31 décembre à 57 dollars le baril.  L’amélioration de l’économie américaine, la volonté des pays producteurs de réduire les productions (concrétisée par un accord signé en novembre), et l’espoir de voir le marché se rééquilibrer rapidement sont à l’origine de cette performance.

Marché des changes

Enfin sur le marché des changes, l’euro a enchaîné une troisième année consécutive de baisse face au dollar. La solidité de la reprise américaine et la divergence des politiques monétaires américaine et européenne ont pesé sur la monnaie unique qui finit 2016 à 1,0517 dollar pour un euro (-3,18%).

Décryptage de l'actualité financière

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 27.12.2016

Bonne FED de fin d'année

Semaine du 17 au 23 décembre. Cette semaine, la croissance de l’économie américaine a été revue à la hausse au troisième trimestre.

Le 20.12.2016

Noël sur des sommets

Semaine du 10 au 16 décembre. Cette semaine, les marchés financiers ont poursuivi leur progression malgré le resserrement de la politique monétaire américaine.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×