Altice ça glisse

Le 22.11.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 11 au 17 novembre 2017. C’est une seconde semaine bien morose qui vient de se clore sur les places boursières. Les inquiétudes liées à la mise en œuvre de la réforme fiscale outre-Atlantique ont dominé l’actualité. En parallèle, des prises de bénéfices sur les valeurs françaises ont ralenti le marché parisien.

Marchés financiers

Du côté des indicateurs, l’agenda macroéconomique a été largement dégarni. De ce fait, les opérateurs boursiers sont restés focalisés sur les débats sur la réforme fiscale américaine. Cette réforme reste au cœur de l’attention alors que la Chambre des représentants a franchi une première étape vers son adoption, jeudi, en votant une série de mesures, dont la réduction du taux d’imposition des entreprises de 35% à 20%. Le Sénat continue pour sa part de travailler à sa propre version du projet, mais aucun vote n’est prévu avant les vacances parlementaires de Thanksgiving.
Les marchés se sont inquiétés par ailleurs de la résurgence du dossier russe dans la campagne présidentielle de Donald Trump. Plusieurs membres de son équipe de campagne ont en effet reçu des citations à comparaître dans le cadre de l’enquête.

En parallèle, les investisseurs se préoccupent de l’économie chinoise « intoxiquée » au crédit. La banque centrale chinoise a injecté près de 104 milliards d’euros dans le système financier. Une opération, jamais vue depuis dix mois, destinée à ménager l’activité économique chinoise… Cette dernière a en effet montré des signes de faiblesse en octobre : les ventes au détail et la production industrielle se sont affichées plus bas que prévu. Sur les neuf premiers mois de l’année, le produit intérieur brut (PIB) chinois a augmenté de 6,9%.

Valeurs

Dans ce contexte, l’indice CAC 40 a cédé 1,14% en cinq jours après avoir perdu 2,5% la semaine dernière, soit une baisse de 3,60% depuis le 3 novembre.
Du côté des valeurs, TechnipFMC chute de près de 9% à la suite de la correction sur le prix du baril de pétrole. Arcelor-Mittal a reculé de 8,89% dans le sillage des statistiques inférieures aux attentes en Chine.
En revanche, Vivendi affiche une progression hebdomadaire de 8.31% dynamisé par les performances de sa filiale Universal Music. Enfin Bouygues gagne 4,90% après la publication de bons résultats au troisième trimestre 2017, en confirmant ses objectifs pour l’année.

Enfin, cette semaine a été marquée par la dégringolade d’Altice de 21% après avoir déjà décroché la semaine dernière. Le cours a été divisé par deux en moins d’un mois, malgré une volonté affichée de Patrick Drahi de reprendre les choses en main alors que la société est aux prises avec un endettement élevé. SFR est le seul opérateur français qui perd des parts de marché dans le fixe et dans le mobile.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert est en baisse face à la monnaie unique à 1,179 dollar pour un euro, toujours affaibli par les incertitudes vis-à-vis de la réforme fiscale aux États-Unis.
Sur le marché obligataire, dans ce contexte, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans a baissé pour atteindre 0,77%.

Décryptage de l'actualité financière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×