Carrefour : ça n'a pas super marché !

Le 05.09.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 26 au 1er septembre 2017. Malgré le redressement confirmé de la conjoncture économique mondiale, les marchés financiers semblent en phase de consolidation dans l’attente d’un véritable catalyseur.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les bourses ont légèrement progressé malgré les tensions avec la Corée du Nord et les ravages provoqués par l’ouragan Harvey. Les statistiques témoignent toujours d’une croissance soutenue et d’une inflation modérée. Les investisseurs ont bien accueilli la réévaluation en hausse du PIB du deuxième trimestre à 3% au lieu de 2,6%, tiré par la consommation et l’investissement des entreprises. Le renforcement de la croissance a également été confirmé par les bons indicateurs d’activité manufacturière pour le mois d’août. En revanche, le rapport sur l’emploi a déçu avec des créations de postes inférieures aux attentes et un taux de chômage qui est revenu à 4,4% de la population active (+0,1% par rapport à juillet). La majorité des analystes table désormais sur un report de la prochaine hausse des taux de la Fed à l’année prochaine.

En zone euro, les bourses font du surplace, impactées par l’accélération de la hausse de l’euro depuis le début du mois de mai. Les données macroéconomiques sont toujours bien orientées mais l’inflation peine à décoller. Elle a progressé en août à 1,5% sur un an contre 1,3% en juillet mais cette augmentation est essentiellement imputable à la hausse des prix de l’énergie. Ainsi, l’inflation "core" est stable à 1,2% sur un an.

La prochaine réunion de la BCE qui se tiendra le 7 septembre ne crée pas d’attentes fortes, le niveau de l’inflation ne laissant pas beaucoup de marge de manœuvre à la banque centrale. Les investisseurs espèrent néanmoins quelques commentaires par rapport au niveau de l’euro.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en légère hausse de 0,37% à 5 123,26 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une progression de 5,37%.

Vivendi réalise de nouveau la meilleure performance hebdomadaire avec un gain de 4,64% après une bonne publication de résultats. Bouygues récolte également les fruits d’un premier semestre bénéficiaire et s’adjuge 3,52%. ArcelorMittal profite des bons chiffres manufacturiers chinois pour prendre 3,12%. En bas du palmarès, Carrefour s’effondre de 15,67% après avoir annoncé des résultats inférieurs aux attentes et des perspectives prudentes pour la fin d’année. Après WPP la semaine passée, le publicitaire français Havas a également averti qu’il n’atteindrait pas son objectif de croissance annuel, faisant chuter Publicis de 4,13%. Malgré des performances solides au deuxième trimestre, Pernod Ricard cède 2,91% en raison d’inquiétudes concernant l’impact du change sur les futurs résultats du groupe.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine la semaine en hausse face à la monnaie unique et clôture à 1,1860 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est stable à 0,69%.

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 04.09.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 4 septembre 2017

Le 25.09.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 25 septembre 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×