Conte partiro

Le 27.08.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
actualité financière

Semaine du 18 au 24 août 2019. Dans un contexte mouvementé du côté de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, les investisseurs ont été attentifs aux minutes des réunions politiques de la Fed et de la BCE, ainsi qu’au symposium annuel des banques centrales de Jackson Hole.

Le taux 10 ans américain a atteint son niveau le plus bas, depuis juin 2016, ce jeudi 14 août, à 1,55%. L’écart entre le rendement des taux à 2 ans et 10 ans est tombé à -0,45 points de base, son plus bas niveau depuis juin 2007. Cet écart est considéré comme un potentiel facteur prédictif de récession économique. Le mouvement de baisse des taux s’est également propagé au marché européen, le taux allemand 10 ans inscrivant lui aussi un plus bas à -0,72%.

Les tensions commerciales ont également pesé sur les marchés cette semaine, le président Donald Trump annonçant sa décision de reporter les droits de douane sur certaines marchandises à la mi-décembre. Les deux pays ont confirmé leur intention de mener des négociations. En Chine, l’actualité politique a occupé le devant de la scène, avec la onzième semaine de manifestations à Hong Kong après l’annulation lundi 12 août de tous les vols vers et hors de la péninsule suite à l’occupation de l’aéroport par les manifestants. En Europe, les incertitudes politiques demeurent, Matteo Salvini continuant de pousser pour de nouvelles élections. Le Brexit alimente toujours l’inquiétude, sans direction claire, à quelques mois de l’échéance prévue.

La croissance mondiale continue d’inquiéter les investisseurs. En Chine, la production industrielle a atteint son niveau le plus bas depuis 2002, et les ventes au détail ont ralenti. Le gouvernement chinois a abaissé sa prévision de croissance à 6%. En Europe, la croissance allemande au deuxième trimestre s’est contractée de 0,1%, sous l’effet du marasme industriel.

En Argentine, le résultat des élections primaires a surpris, après la défaite du président Macri aux élections primaires contre le candidat d’opposition Alberto Fernandez par un écart plus important qu’attendu (15% contre 5% prévu par le consensus). Les marchés craignent un basculement populiste. Le marché actions argentin a plongé de 50% en dollar américain et le Peso a ainsi baissé de 25% en 3 jours.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 a légèrement progressé de +0,49%, et affiche une hausse de +12,60% depuis le début de l’année 2019.

Du côté des hausses, Renault enregistre la plus forte progression, à +4,40% suite à une probable reprise des négociations avec Fiat Chrysler. ArcelorMittal et Thales enregistrent respectivement +3,65% et +3,49% de hausse. Du côté des baisses, les valeurs bancaires continuent de souffrir, à l’image de Crédit Agricole -1,42%, BNP Paribas -1,34% et AXA -1,28%. Veolia affiche la plus mauvaise performance de la semaine, à -1,69%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro a légèrement progressé et termine à 1,1144 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le taux d’emprunt 10 ans français termine à -0,37%.

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×