Echec et May

Le 22.01.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 12 au 18 janvier 2019. Cette semaine, malgré le rejet de l’accord sur le Brexit et les signes de ralentissement de l’économie mondiale, les marchés financiers sont restés haussiers, soutenus par l’avancée des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et par les mesures de soutien prises par Pékin.

Marchés financiers

Au Royaume-Uni, le projet d’accord réglant les modalités de sortie de l’Union Européenne a comme prévu été rejeté par la Chambre des Communes. L’ampleur de l’échec de Theresa May a en revanche surpris, avec 432 voix contre et seulement 202 voix pour, ce qui en fait la défaite la plus importante jamais accusée par un gouvernement britannique. Dans la foulée, la première ministre a évité le pire en remportant, de justesse, le vote de confiance du parlement. Pourtant, à dix semaines de la date butoir du 29 mars, tout reste à faire pour Theresa May qui dispose d’une marge de manœuvre de plus en plus étroite à la fois vis-à-vis de l’Union Européenne, mais aussi du parlement britannique. Malgré une visibilité toujours nulle quant aux prochains développements du Brexit, les investisseurs estiment qu’une absence d’accord est l’issue la moins probable, une majorité de parlementaires y étant a priori opposée.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Chine s’approcheraient d’une conclusion positive à en croire les dernières informations divulguées. Alors que le vice premier ministre chinois devrait se déplacer à Washington à la fin du mois, certaines rumeurs suggèrent que les Etats-Unis envisageraient une suppression totale ou partielle des surtaxes douanières sur les importations chinoises en échange de concessions de la part de Pékin. Bien qu’officiellement démentie, cette nouvelle a suffi à redonner de l’optimisme aux investisseurs. Les signes de bonne volonté donnés par Washington et Pékin s’expliquent sans doute en partie par la mauvaise orientation de leurs indicateurs économiques. Ainsi, la Chine devrait dévoiler pour la fin de l’année 2018 un troisième trimestre consécutif de ralentissement de sa croissance. Autres chiffres révélateurs, le pays a annoncé un repli inattendu de ses exportations (-4,4%) et importations (-7,6%) en décembre. Enfin, les ventes de véhicules ont enregistré en 2018 leur première baisse depuis 1990.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 réalise un gain hebdomadaire de 1,98% à 4 875,93 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance positive de +3,07%.

Soutenu par la hausse du prix du pétrole, TechnipFMC termine en tête de l’indice avec un bond de 7,44% sur la semaine. L’automobile résiste bien à l’instar de Michelin qui progresse de 7,17% tandis que Peugeot et Valeo s’adjugent 5%. Le secteur technologique poursuit son redressement à l’image de Cap Gemini qui gagne 6,97% et STMicrolectronics en hausse de 4,68%. Du coté des valeurs en baisse, LVMH cède 1,90% en raison des mauvais chiffres du commerce extérieur chinois. Sanofi recule de 1,63% sur des incertitudes quant à l’approbation par les autorités américaines de Zynquista, son traitement pour le diabète. Orange, qui a confirmé étudier l’opportunité d’une offre sur son concurrent espagnol Euskatel, perd 1,45%. Pénalisé par un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre, Société Générale lâche 0,87%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert est en hausse face à la monnaie unique et revient à 1,1363 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est stable à 0,66%.

Gérer mon épargne

Prendre un rendez-vous

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×