Inflation d’optimisme

Le 07.03.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 25 février au 3 mars 2017. L’environnement économique mondial et les perspectives de résultats des entreprises restent positifs et soutiennent les marchés actions.

Marchés financiers

Les discours de Donald Trump et Janet Yellen ont finalement rassuré le marché américain, qui progresse de +0.7% (S&P 500) sur la semaine. Ce mouvement haussier s’est également propagé en Europe, porté par de bonnes statistiques économiques et le rebond de l’inflation.

L’économie américaine continue de bien réagir aux promesses du président. Le discours de Donald Trump devant le Congrès n’a pas apporté les précisions attendues sur les mesures budgétaires, mais a rappelé les grandes lignes du projet : hausse des dépenses militaires de 9% (+54Mds $), baisse des impôts pour les entreprises et les ménages, modification de l’Obamacare, dérèglementation financière. Le ton, adopté par le président américain, rassembleur et conciliant, moins agressif, notamment sur les questions internationales, a contribué à soutenir les marchés. Dans le même temps, le discours de Janet Yellen vendredi soir, s’appuyant sur des perspectives économiques encourageantes aux Etats-Unis, a laissé deviner une probable hausse des taux lors de la prochaine réunion de la Fed mi-mars.

En zone euro, l’inflation a atteint 2% en février, sur un an, en raison d’effets temporaires liés à la hausse du prix du pétrole, mais l’inflation sous-jacente (hors énergie et alimentation) reste stable, à 0.9%. Malgré les bonnes surprises récentes concernant la croissance, le cycle économique n’en est pas encore au stade où l’inflation pourrait accélérer sous l’effet de hausses de salaires. Cette faiblesse de l’inflation core et la modération salariale restent des arguments non négligeables pour le maintien d’une politique accommodante de la part de la BCE, dont la prochaine réunion aura lieu le jeudi 9 mars.

Valeurs

Les actions françaises ont connu une belle semaine. Le CAC 40 a franchi des paliers à la hausse et s’affiche au plus haut depuis novembre 2015. Il termine proche des 5 000 points, en hausse de près de 3% sur la semaine. L’indice parisien enregistre ainsi une performance positive depuis le début de l’année de +2.73%.
Engie gagne près de 14% sur la semaine, sa meilleure performance depuis 2008, après de bons résultats et des recommandations à l’achat, notamment par Bank of America Merrill Lynch. Les valeurs financières ont également bien performé à l’image de Société Générale, Crédit Agricole et BNP Paribas qui s’adjugent respectivement 11.34%, 8.74% et 8.47%. En bas du palmarès hebdomadaire, Solvay perd 1.16% suite à la publication d’objectifs d’Ebitda 2017 considérés comme prudents. Orange et Danone cèdent, quant à eux, respectivement -0.31% et -0.19%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le discours de la Fed n’a pas eu d’impact sur le cours du dollar qui termine la semaine à 1.0622 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans reste stable sous les 1% à 0.94%.

Décryptage de l'actualité financière

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 28.02.2017

Macronéconomie

Semaine du 18 au 24 février 2017. Grâce à une actualité économique encourageante, les marchés financiers sont restés bien orientés cette semaine. Toutefois, la progression est plus...

Le 21.02.2017

Impôt ciblé : le marché y croit !

Semaine du 11 au 17 février 2017. Les marchés financiers ont poursuivi leur ascension cette semaine, soutenus par la volonté du président américain de s’attaquer à la fiscalité et par...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×