Inflation de bons chiffres

Le 10.01.2017
envoyer un email envoyer un email

Semaine du 31 décembre 2016 au 6 janvier 2017. Lors de cette première semaine de l’année 2017, les marchés financiers ont poursuivi leur progression grâce à de bons chiffres économiques.

Marchés financiers

En zone euro, les dernières publications ont été positives. Les indicateurs d’activité relatifs au mois de décembre ont été supérieurs aux attentes. Ils montrent que la croissance de l’activité a encore accéléré pour atteindre un plus haut depuis la crise. Sur la même période, l’inflation s’est inscrite en nette hausse à 1,1% sur un an contre 0,6% un mois plus tôt, une accélération largement tirée par l’augmentation des cours du pétrole. Hors énergie et alimentation, la hausse des prix se limite à 0,9% en décembre après 0,8% en novembre. Néanmoins, les investisseurs semblent estimer que la tendance s’est inversée et anticipent une remontée de l’inflation. Les taux obligataires à long terme sont même repartis à la hausse après que l’Allemagne a publié un taux d’inflation annuel de 1,7% en décembre, un chiffre proche de l’objectif de la BCE.

La semaine a également été marquée par la démission surprise de l’ambassadeur britannique auprès de l’Union Européenne. Alors que le Royaume-Uni doit activer le processus de sortie d’ici fin mars, le gouvernement n’a toujours pas clarifié sa stratégie dans ce dossier. Le départ d’un homme perçu comme un partisan d’une séparation « douce » renforce donc les anticipations d’un « hard » Brexit.

Aux Etats-Unis, la publication des minutes de la Fed a confirmé que les gouverneurs étaient très partagés quant à la politique économique qui sera menée par Donald Trump. En effet, 50% d’entre eux ont intégré dans leurs anticipations l’hypothèse d’une politique budgétaire plus accommodante et les autres non. La tenue ou non de ses promesses par D.Trump aura donc un impact fort sur l’évolution de la politique monétaire américaine.
Concernant les statistiques, les indicateurs d’activité de décembre ont surpris à la hausse ce qui montre encore une fois que l’économie américaine a bien accueilli le résultat des élections présidentielles. En revanche, le rapport mensuel sur l’emploi a été plus mitigé. Les créations de postes se sont poursuivies en décembre mais à un rythme moins soutenu. Le taux de chômage est remonté légèrement à 4,7% après les 4,6% de novembre qui avait marqué un nouveau point bas depuis la crise. Toutefois, les salaires ont progressé nettement à 2,9% sur un an contre 2,26% en novembre ce qui tend à prouver que l’inflation regagne du terrain aux Etats-Unis.

Enfin, en Chine également, la tendance semble continuer à s’améliorer. Source d’inquiétude au début de l’année 2016, le pays voit ses indicateurs officiels remonter depuis le point bas de septembre 2015. En décembre, ils ont surpris à la hausse, dans les services comme dans l’industrie.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en hausse de 0,98% à 4 909,84 points.
Les valeurs cycliques profitent des bons indicateurs publiés cette semaine à l’image d’Accor qui gagne 6,93% et de Peugeot qui s’adjuge 6,62%. Les financières profitent du report d’une réunion du Comité de Bâle visant à renforcer la réglementation bancaire. Crédit Agricole grimpe de 4,71%, Axa prend 4,23% et BNP Paribas progresse de 3,20%. L’environnement est moins favorable aux valeurs défensives telles que Veolia qui recule de 3,34%, L’Oréal qui cède 1,82% ou encore Essilor qui perd 1,44%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert clôture la semaine quasiment inchangé par rapport à la monnaie unique à 1,0532 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en hausse à 0,83%.

Décryptage de l'actualité financière
envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 03.01.2017

2017 : Make market great again ! Et bonne année à tous !

Semaine du 24 au 30 décembre. Le CAC 40 finit l’année sur une progression hebdomadaire de 0,47% à 4 862,31 points, pour une performance annuelle positive qui s’élève à 4,86%.

Le 27.12.2016

Bonne FED de fin d'année

Semaine du 17 au 23 décembre. Cette semaine, la croissance de l’économie américaine a été revue à la hausse au troisième trimestre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×