Italie : un budget pas for me, formidable

Le 02.10.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Sur les marchés financiers, la semaine a été marquée par deux évènements majeurs; la présentation du budget italien côté européen et la réunion de la Fed coté américain.

Marchés financiers

En Europe, la semaine a été marquée par la présentation du budget italien pour 2019, avec une mauvaise surprise à la clé. En effet, le gouvernement a finalement décidé de mettre en œuvre ses promesses de campagne dès 2019 avec, notamment, la création d’un revenu citoyen pour les plus démunis, une réforme permettant d’avancer l’âge de départ à la retraite, une baisse des impôts et des investissements dans les infrastructures. En conséquence, le déficit italien devrait atteindre 2,4% ces trois prochaines années, un chiffre bien supérieur à ce qui était attendu. C’est également un objectif qui dépasse largement les préconisations européennes. En effet, même si l’Italie reste avec ce budget sous la limite des 3% de déficit prônée par l’Union Européenne, le niveau de dette du pays (plus de 130% du PIB, le ratio le plus élevé de la zone euro derrière la Grèce) nécessiterait une plus grande rigueur budgétaire. D’autre part, Bruxelles souhaitait une réduction du déficit structurel italien, c’est-à-dire la part du déficit qui ne dépend pas du niveau de croissance. Sur ce point également, les recommandations européennes ont été ignorées. Ce relâchement de la disciplinaire budgétaire a fait ressurgir des inquiétudes sur le caractère soutenable de la dette publique de Rome. En conséquence, les actions et les taux italiens ont été nettement pénalisés. Au niveau européen, l’euro et les valeurs bancaires se sont orientées à la baisse. Dans les prochaines semaines, les investisseurs surveilleront attentivement les échanges entre Rome et Bruxelles. La Commission Européenne attend la notification officielle du budget italien d’ici le 15 octobre et présentera son analyse d’ici mi-novembre.

Outre Atlantique, c’est la réunion de la Fed qui a retenu l’attention des investisseurs. Comme attendu, la Réserve fédérale américaine a relevé ses taux de 25 points de base à 2,25%. Les perspectives d’évolution de la politique monétaire sont à ce stade inchangées, avec une hausse de taux supplémentaire prévue pour la fin de l’année puis trois en 2019.

Le pétrole poursuit son ascension après la réunion des pays producteurs de pétrole. Aucune augmentation de la production n’a été décidée, dans un contexte où les exportations iraniennes sont en net recul suite au retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien. En hausse quasi continue depuis la mi-août, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a touché un plus haut de quatre ans à près de 83 $ le baril. 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine inchangé à 5 493,49 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance positive de 3,41%.

Ce sont les valeurs défensives qui ont soutenu le CAC avec une hausse de 3,62% pour Essilor, de 3,52% pour Pernod Ricard ou encore de 2,77% pour Sanofi. La hausse du baril de pétrole a permis à TechnipFMC de s’adjuger 2,81%. En bas du palmarès hebdomadaire, le secteur automobile a été impacté par l’avertissement sur résultats lancé par BMW : Valeo cède 8,67%, Peugeot recule de 5,45% et Renault baisse de 2,40%. Les valeurs bancaires enregistrent un net repli après la présentation du budget italien : Crédit Agricole perd 4,62% et BNP Paribas 3,34%. 

Marché des changes

Sur le marché des changes, le dollar est en hausse face à la monnaie unique à 1,1604 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en légère hausse à 0,80%.

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×