L'ascension se confirme

Le 15.05.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Cette semaine, les marchés actions ont poursuivi leur bon parcours, soutenus par des publications de résultats d’entreprises globalement positives. Aux Etats-Unis, les chiffres d’inflation inférieurs aux attentes ont permis aux bourses de reprendre le chemin de la hausse.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, la semaine a été marquée par deux évènements. Mardi, le président Donald Trump a annoncé le retrait de son pays de l’accord sur le nucléaire iranien. Conclu en 2015 entre l’Iran d’une part, et les Etats-Unis, la France, la Russie, la Grande-Bretagne, la Chine et l’Allemagne d’autre part, cet accord engageait Téhéran à réduire ses activités nucléaires en échange de la levée progressive des sanctions économiques visant le pays. Le désengagement des américains signifie donc le rétablissement des sanctions américaines qui, outre l’Iran, pourraient affecter les entreprises des autres signataires de l’accord engagées avec Téhéran. A ce stade, la décision de Donald Trump a surtout alimenté la hausse du prix du pétrole.

L’autre élément significatif a été la sortie des chiffres de l’inflation. En avril, la hausse des prix s’est élevée à 0,2%, en deçà des attentes. Hors alimentation et énergie, l’inflation "core" a même reculé à +0,1% contre +0,2% le mois précédent. Ces données ont mis fin aux pressions haussières sur les taux américains et sur le dollar et ont permis à Wall Street de progresser.

En Europe, la semaine a été particulièrement calme en raison des nombreux jours fériés. En Italie, deux mois après les élections législatives, la situation politique semble sur le point d’évoluer. En effet, Silvio Berlusconi a finalement annoncé qu’il ne s’opposerait pas à un accord entre son allié, la Ligue, et le Mouvement 5 étoiles, ouvrant la voie à un possible gouvernement de coalition entre ces deux formations. Alors qu’un gouvernement technique s’apprêtait à être mis en place par le président de la République, c’est donc bien un gouvernement "antisystème" qui pourrait diriger l’Italie.
 

Valeurs

 
Dans ce contexte, le CAC 40 gagne 0,47% et clôture à 5 541,94 points, après avoir touché au cours de la semaine un plus haut annuel à 5 545,95 points. Avec cette septième semaine consécutive de hausse, l’indice parisien affiche une performance de +4,32% depuis le début de l’année.

STMicroelectronics (+4,99%) poursuit sa remontée dans le sillage du nouveau record inscrit par Apple sur le Nasdaq à plus de 190 dollars l’action. ArcelorMittal s’adjuge 4,15% grâce à la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Solvay prend 3,43% après son annonce de résultats pour le premier trimestre. Du coté des valeurs en baisse, LafargeHolcim cède 6,23%, pénalisé par un premier trimestre décevant marqué par une baisse de 13% de son résultat opérationnel. Sanofi recule de 2,69% après un tweet de Donald Trump promettant de faire baisser le prix des médicaments aux Etats-Unis où le groupe pharmaceutique réalise un tiers de son chiffre d’affaires.
 

Marché des changes

 
Sur le marché des changes, le billet vert finit proche de son niveau de la semaine passée à 1,1943 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans termine à 0,79%.
 

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

À lire aussi

Le 12.11.2018 par Roger Caniard

La Minute financière du 12 novembre 2018

Le 06.11.2018

Octobre rouge

Le 05.11.2018 par Roger Caniard

La Minute financière du 5 novembre 2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×