La Fed hausse le taux !

Le 20.06.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 10 au 16 juin 2017. Cette semaine, la pause s’est poursuivie sur les marchés financiers dans une actualité dominée par la réunion de la banque centrale américaine.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les dernières statistiques publiées avant la réunion de la Fed ont été une fois de plus décevantes. L’inflation, notamment, est sortie en recul de 0,1% en mai après une progression de 0,2% en avril. Sur un an, l’augmentation des prix est de 1,9% contre 2,2% un mois plus tôt. Hors alimentation et énergie, l’inflation n’est plus que de 1,7%. Les ventes au détail, reflet de la consommation, ont également été inférieures aux attentes en mai avec un repli de 0,3% en mai.
La Fed, dont la réunion de politique monétaire s’est clôturée après la publication de ces chiffres, a, comme anticipé, relevé ses taux d’un quart de point. Après ce deuxième relèvement de l’année, le principal taux directeur (le taux interbancaire au jour le jour) se situe désormais dans une fourchette de 1% à 1,25%. Pour ce qui est des perspectives à venir, J.Yellen maintient le cap du resserrement monétaire. En effet, elle retient la bonne tenue du marché de l’emploi et estime que même si l’inflation sera moins forte que prévue cette année, elle devrait tout de même atteindre l’objectif des 2% en 2018. Une nouvelle hausse de taux est donc toujours prévue d’ici la fin de l’année, puis trois tours de vis supplémentaires en 2018 et autant en 2019. Enfin, la réduction du bilan de la Fed pourrait démarrer dès cette année au travers d’une baisse très progressive des réinvestissements de titres arrivant à échéance.

Cette posture a un peu surpris les investisseurs qui s’attendaient à plus de réserve de la part de la banque centrale au vu des moins bonnes statiques publiées récemment. Mais la présidente de la Fed a préféré souligner la bonne tenue du marché de l’emploi et estime toujours que l’inflation devrait atteindre son objectif de 2% en 2018.

En zone euro, après la forte hausse du début d’année, les investisseurs sont restés prudents en attendant la levée de plusieurs incertitudes à court terme : le résultat des élections législatives françaises, la composition du nouveau gouvernement anglais et le démarrage des négociations entre le Royaume-Uni et l’Europe sur le Brexit.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine à nouveau en légère baisse de 0,69% à 5 299,71 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche un gain de 8,25%.
Publicis progresse de 2,84% sur la semaine, porté par des avis favorables d’analystes. Vivendi gagne 2,54% grâce à des rumeurs faisant état d’une possible nouvelle tentative de rachat de l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft. L’éventuelle introduction en bourse d’Universal Music Group joue aussi favorablement sur la valeur. Michelin s’adjuge 2,46% après avoir annoncé une amélioration de ses perspectives de résultats. Essilor bénéficie des commentaires positifs d’analystes et grimpe de 2,11%. Du côté des valeurs en baisse, ArcelorMittal cède 5,97%, pénalisé par le recul du prix des métaux. Les statistiques américaines et les craintes d’un moindre resserrement monétaire de la Fed ont pesé sur les valeurs bancaires : BNP Paribas baisse de 3,81%, Société Générale lâche 3,15% et Crédit Agricole 2,81%. Atos se replie de 3,52% dans le sillage de la vague de rachat qui a touché le Nasdaq sur les séances du 9 et 12 juin.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine inchangé face à la monnaie unique à 1,1198 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est stable à 0,63%.

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 19.06.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 19 juin 2017

Le 25.09.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 25 septembre 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×