La hausse déconfinée

Le 14.04.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les marchés ont enregistré un fort rebond la semaine dernière, avant le week-end de Pâques, encouragés par la perspective de déconfinement de certaines économies.

L'essentiel de l'actu des marchés en vidéo 

Vidéo enregistrée le 14/04/2020

Un déconfinement progressif

La majorité des pays vont rester confinés encore quelques semaines, mais le déconfinement commence à s’organiser. En France, une sortie progressive interviendra à partir du 11 mai, qui nécessitera la poursuite des soutiens budgétaires pour combler l’arrêt de l’activité prolongé. La prudence reste de mise dans de nombreux pays pour contenir le risque d’une deuxième vague d’épidémie, mais certains pays tels que l’Espagne ou l’Autriche commencent la réouverture de leurs usines et de certains magasins. Aux Etats-Unis, les gouverneurs des principaux Etats de la côte Est et Ouest ont également validé une approche coordonnée pour une sortie prudente du confinement, sans fixer de date pour le moment.

Dans ce contexte, les publications économiques continuent de se dégrader avec une baisse de la confiance des consommateurs et des inscriptions au chômage toujours plus élevées aux Etats-Unis. Selon la Banque de France, la France est techniquement entrée en récession.

Le soutien continu des banques centrales et le difficile accord de l’Eurogroupe

La banque centrale américaine a annoncé un nouveau plan de soutien exceptionnel de 2 300 milliards de dollars à destination des petites et moyennes entreprises et des collectivités. La Fed s’est engagée à acheter sur le marché de la dette « High Yield » et espère assurer la reprise économique, sans un effondrement généralisé des prix. La BCE a également fait de nouvelles annonces majeures avec un assouplissement des règles de « repo » qui permettent de fournir de la liquidité aux banques commerciales (la dette grecque est désormais acceptée comme collatéral, la BCE se laisse la possibilité de ne pas suivre les agences de notation sur leurs notes…) Avec ces décisions monétaires, la BCE fait un pas majeur en acceptant plus de risques à son bilan, pour faciliter le financement des banques.

Du côté des politiques budgétaires, les ministres des finances de l’Union Européenne (Eurogroupe) ont réussi à s’entendre sur un plan d’aide de 500 milliards d’euros. Cette réponse intervient après de nombreux désaccords, notamment entre les pays du Nord qui souhaitent que les Etats ayant recours aux lignes de crédit engagent des réformes et les pays du Sud qui appellent à davantage de solidarité. La création de « coronabonds » a finalement été remplacée par un fonds de relance financé par le budget de l’Union Européenne.

Nouvel accord de court terme de l’OPEP+

A l'issue de la réunion de l’OPEP+, il a été annoncé dimanche soir une baisse de l’offre mondiale de 9,7 millions de barils/jour. Cette mesure va entrer en vigueur le 1er mai, pour une période de deux mois. Si cet accord ne suffira pas à effacer l’excès d’offre lié à la pandémie (la baisse de la demande est estimée à 35 millions de barils/jour), il va permettre de diminuer les tensions sur les capacités de stockage, qui étaient proches de la saturation. La capacité des différents acteurs à tenir leurs engagements sera particulièrement scrutée dans les prochains mois.

CAC 40 : quatre séances de progression  

Dans ce contexte, le CAC 40 a gagné 8,50% sur la semaine, terminant au-dessus des 4 500 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien perd 24,61%. En haut de tableau, Unibail Rodamco Westfield finit la semaine avec une hausse de +44,49% après l’annonce d’un refinancement obligataire obtenu à des conditions favorables. Les annonces de déconfinement progressif ont bénéficié à des valeurs tels que Accor (+28,95%), Airbus (+23,22%) ou encore Sodexo (+21,64%) qui a publié des résultats moins mauvais que prévu pour le premier trimestre. Carrefour (-5,77%) enregistre la seule performance négative sur la semaine.

Marchés des changes et des taux

Le dollar s’est affaibli sur la semaine face à l’euro, suite aux annonces de la Fed, terminant à 1,0944 dollar pour un euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans termine la semaine à 0,11%.

Achevé de rédiger le 14/04/2020

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×