La relève de Lagarde

Le 28.10.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
actualité financière

Cette semaine encore, le Brexit reste au cœur de l’attention des investisseurs. De son côté, le dernier discours de Mario Draghi à la tête de la BCE n’a délivré aucune surprise, avec un message toujours prudent.

Marchés financiers

Une nouvelle vague d’incertitude s’est construite autour du Brexit. Le calendrier accéléré d’adoption de la législation nécessaire au retrait du Royaume-Uni a été rejeté par la Chambre des communes, et a ainsi poussé Boris Johnson à renoncer à une sortie le 31 octobre. Des élections législatives devraient être organisées le 12 décembre prochain, et les 27 pays de l’Union Européenne ont donné leur accord ce lundi pour un report de la date de sortie du Royaume-Uni jusqu’au 31 janvier 2020.

L’ultime Conseil des gouverneurs de la BCE a eu lieu jeudi dernier pour Mario Draghi, il passera la présidence à Christine Lagarde le 1er novembre prochain. Cette conférence de presse n’a pas donné lieu à de nouvelles mesures, mais Mario Draghi a fait part de son point de vue mitigé sur l’économie européenne, justifiant la politique accommodante de la banque centrale. Cette semaine, ce sera au tour de la Fed de se réunir, et les investisseurs anticipent majoritairement une nouvelle (la troisième cette année) baisse de 25 points de base, du taux directeur.

Concernant les publications macroéconomiques, les chiffres sont globalement mitigés. Les premiers indicateurs d’activité PMI en zone euro continuent de montrer la dégradation de l’économie allemande. Ces résultats devraient peser sur la croissance attendue au troisième trimestre 2019, qui devrait s’établir sous les 1% pour la zone euro.
La saison des résultats des entreprises pour le troisième trimestre continue. Un tiers des entreprises américaines ont publié, et 82% d’entre elles ont surpris positivement, avec des croissances légèrement positives sur un an. En Europe, la croissance des résultats sur un an est légèrement négative, pour l’instant.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 a terminé en hausse de +1,52%, battant son record annuel, dopé par plusieurs bons résultats de sociétés. L’indice français enregistre une hausse de +20,96% depuis le début de l’année.
Du côté des hausses, Kering signe la meilleure performance de la semaine (+9,44%) grâce aux bonnes performances de Bottega Veneta et Gucci. STMicroelectronics (+6,37%) a bénéficié de la publication de résultats supérieurs à ses objectifs. Les valeurs automobiles, à l’image de Peugeot (+4,99%) et Michelin (+4,73%), progressent également après leurs résultats.
De l’autre côté du classement, TechnipFMC enregistre la plus mauvaise performance (-8,99%), après des résultats trimestriels très décevants. Capgemini termine à -6,88% impacté par des objectifs de ventes annuelles moins ambitieux que prévus.

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro a légèrement reculé sur la semaine à 1,1080 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le taux d’emprunt 10 ans français a terminé à -0,06%.

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×