Le FMI met un coup de coude à la croissance

Le 21.10.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
actualité financière

Cette semaine, les marchés actions ont évolué au gré des négociations autour du Brexit. Alors qu’un accord semblait se dessiner jeudi dernier, le vote prévu par le Parlement britannique samedi a été reporté.

Marchés financiers

Le dossier du Brexit évolue vite. Jeudi dernier, l’Union Européenne et le Royaume-Uni se sont entendus sur un texte et Boris Johnson a souhaité une ratification lors d’une séance parlementaire exceptionnelle dès samedi. Les marchés sont cependant restés sceptiques jusqu’à ce week-end, l’accord trouvé concernant l’Irlande semblant compliqué. Le vote ainsi prévu samedi au Parlement britannique, a finalement été reporté avec l’amendement « Letwin » qui empêche le vote sur l’accord avant que toutes les lois nécessaires à son application ne soient approuvées. Cela repousse donc le vote et oblige Boris Johnson à demander un nouveau report de la date de sortie de l’Union Européenne (actuellement fixé au 31 ocotbre).

Outre Atlantique, les propos tenus ce week-end par le vice-Premier ministre chinois Liu He ont semblé rassurer les investisseurs. Ce dernier a assuré que la fin de la guerre commerciale serait « une bonne nouvelle pour les Etats-Unis, la Chine, et le reste du monde ».

Sur le plan, macroéconomique, le FMI vient de revoir à la baisse ses prévisions économiques pour 2019 à +3% (-0,2 point par rapport à la projection de juillet dernier), et pour 2020 à +3,4% (-0,1 point). Concernant l’économie chinoise, les derniers chiffres montrent une certaine stabilisation de l’économie, malgré le ralentissement du commerce mondial et la montée des incertitudes. La progression du PIB a un peu ralenti au cours du troisième trimestre, et depuis quatre trimestres maintenant, la croissance chinoise est sur un rythme annuel de 6% l’an, un plus bas depuis 27 ans.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 a perdu 0,52%, freiné par la crainte de rejet du compromis concernant le Brexit. L’indice parisien enregistre 19,14% depuis le début de l’année.
La saison de publication des résultats débute aux Etats-Unis et en Europe et va constituer un élément déterminant pour l’évolution des marchés. Plus forte hausse cette semaine, Unibail Rodamco Westfield (+3,89%) profite de l’annonce de ses bons résultats trimestriels. Les valeurs bancaires continuent leur reprise, à l’image de Société Générale (+3,07%), Crédit Agricole (2,90%) et BNP Paribas (+2,71%). En bas de classement, Danone (-9,16%) est sanctionné par l’annonce de ses résultats, inférieurs aux attentes, pour le troisième trimestre. Même tendance pour Renault, qui perd 9,06% après une nette révision de ses objectifs pour 2019.

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro a continué sa progression face au dollar, à 1,1167 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le taux d’emprunt 10 ans français a terminé à -0,076% en hausse sur la semaine.

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×